ActualitéLes levées de fondsLondresTech

Geniac lève 30 millions d’euros pour libérer les entrepreneurs de la paperasserie

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Le montant

Geniac, une start-up britannique qui développe des logiciels cloud B2B, vient de parvenir à un accord avec Grant Thornton, un cabinet spécialisé dans la comptabilité et l’audit, qui va y investir 22 millions de livres (30,9 millions d’euros). La jeune société avait déjà bouclé un précédent tour de table en amorçage il y a un an.

Le concept

Fondée en 2014 par Eduardo Martinez et Michael Galvin, deux anciens consultants d’Accenture, Geniac développe des logiciels à destination des petites et moyennes entreprises. Ceux-ci concernent la comptabilité – avec une solution qui se connecte directement avec les comptes de certaines banques partenaires – la préparation des comptes annuels ou encore la gestion des impôts et des taxes.

Mais au-delà de ces solutions financières, Geniac propose également des outils pour la gestion quotidienne, notamment en matière de ressources humaines. Il peut s’agir de la gestion des payes, des avantages, des relations avec le HMRC (l’équivalent de l’URSSAF au Royaume-Uni) avec des rappels pour les dates butoirs… La plateforme intègre également les recrutements, les contrats d’embauche ou encore les promotions en interne, avec la possibilité d’obtenir par exemple une simulation en temps réel sur l’impact financier.

La société commercialise ses logiciels comme des services hébergés dans le cloud sous forme d’abonnements mensuels dont les tarifs varient selon la taille et les besoins des entreprises clientes.

Le marché

«Lorsque vous êtes créateur d’entreprise (…), la distraction est la dernière chose dont vous avez besoin. Beaucoup d’entrepreneurs ne savent pas ce qui est nécessaire pour créer et gérer une entreprise, et ont recours à des spécialistes individuels, ce qui prend du temps et est coûteux (…). Nous avons créé Geniac pour intégrer tous les spécialistes et les outils dont une entreprise en croissance a besoin, en offrant aux propriétaires d’entreprises une visibilité complète, de la tranquillité d’esprit et le temps de retourner à ce qu’ils aiment faire», a déclaré Eduardo Martinez.

Avec ces nouveaux fonds, Geniac espère accélérer dans les 12 prochains mois. L’entreprise doit cependant compter sur de nombreux concurrents qui proposent également des solutions pour la gestion administrative des entreprises. Aux Etats-Unis, Zenefits propose par exemple des solutions en cloud pour la gestion de la paie, des avantages sociaux, des stock-options ou même des mutuelles professionnelles.

Fondateurs : Eduardo Martinez et Michael Galvin

Création : 2014

Siège social : Londres

Marché : logiciels cloud pour la gestion des entreprises

Financement : 22 millions de livres (juillet 2015)

 

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Geniac lève 30 millions d’euros pour libérer les entrepreneurs de la paperasserie
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] BNPL : Hokodo lève 37 millions d’euros pour sa solution B2B

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media