ActualitéBusiness

Glossybox s’offre Mon Coffret Beauté

La bataille des beauty box n’en finit pas. La start-up Glossybox, spécialisée dans la vente de produits de beauté par abonnement, vient tout juste d’annoncer l’acquisition de son homologue Mon Coffret Beauté. Le montant de la transaction reste pour le moment inconnu.

Glossybox propose à ses abonnées un « coffret beauté » de 5 cosmétiques de grandes marques en format « voyage ». Au rendez-vous : soins du corps, du visage, des cheveux, parfum, et bien sûr maquillage ! Ainsi pour une somme forfaitaire de 13 €, les adeptes reçoivent chaque mois, directement dans leur boîte aux lettres un coffret proposant différentes « mignardises ».

Grâce à cette opération GlossyBox compte renforcer son activité dans l’Hexagone dans le segment des beauty box. Lancée initialement en Allemagne, la start-up est déjà présente dans une vingtaine de pays. Sans dévoiler le nombre précis d’abonnées en France, Glossybox revendique, en revanche, près de 150 000 adeptes à travers le monde et près de 200 000 VU par mois sur sa plateforme française. Ses bureaux parisiens comptent, eux, près de 25 collaborateurs.

Troisième arrivé sur le marché français après Glossybox et JolieBox, Mon Coffret Beauté ne communique, quant à lui, ni sur son nombre d’abonnées, ni sur son audience.

Pour l’heure, les deux sites ne devraient pas fusionner. Seules des bannières de GlossyBox ont été mises en place sur le site de Mon Coffret Beauté afin de rediriger les internautes. Les abonnées de Mon Coffret Beauté verront donc leur offre prendre fin d’ici quelques jours et pourront dorénavant s’adresser à Glossybox.

Fort de ce rachat, GlossyBox s’affirme donc clairement comme le concurrent principal de JolieBox. Fondée début 2011, la start-up française a récemment bouclé un premier tour de table d’1M €, auprès d’Alven Capital et de plusieurs business angels. Jolibox s’est également offert, en décembre dernier, Boudoir Privé, son concurrent d’outre-Manche.

Reste donc à savoir si My Little box, dernier venu sur le marché,  réussira à trouver sa place dans ce nouveau mouvement baptisé « subscription based e-commerce », incarné par BirchBox aux Etats-Unis

Maj : La start-up Glossybox appartient à la société française Beauty Trend France et n’est donc pas allemande. Toutefois, Glossybox est rattachée à l’allemand Rocket Internet GmbH, investisseur et partenaire de nombreuses startups à travers le monde. 

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This