ActualitéAmérique du nordBusinessMedia

Google change son algorithme, le SEO a de l’avenir

AFP

Des enquêtes et des reportages de qualité, impliquant un travail d’investigation, vont être mis en avant dans les résultats de recherche de Google, a annoncé le géant américain de l’internet, un changement qui nécessitera des modifications de son algorithme.

Expliquant les changements prévus dans un blog, Richard Gingras, vice-président de Google chargé des informations, explique que seront mises en avant les informations dont la production a demandé beaucoup de travail, sollicitant par exemple des compétences d’enquêteur expérimenté. Les articles qui présenteraient un « travail d’investigation original et approfondi» se verraient attribuer la note la plus élevée possible par un panel, a-t-il écrit jeudi.

Google critiqué pour sa mise en avant du clickbait

Les membres de ce panel —quelque 10 000 personnes dont les avis aident Google à paramétrer son algorithme—établiront la réputation d’un média en matière de création de reportages et contenus originaux, en promouvant par exemple ceux qui ont reçu le prestigieux Prix Pulitzer.

« Le reportage à l’origine d’une information ne reste pas toujours à l’honneur très longtemps. Beaucoup d’articles, d’enquêtes, d’entretiens exclusifs et autres travaux peuvent être remarquables au point d’être repris par d’autres publications», ce qui brouille les pistes pour retrouver la source originale de l’information, explique Richard Gingras.

Avec les changements entrepris par Google, les articles originaux devraient rester plus longtemps dans une position « très visible », détaille-t-il, ajoutant que la définition d’un article original n’étant pas gravée dans le marbre, « nos efforts évolueront en permanence à mesure que nous comprendrons le cycle de vie d’une histoire»

Les médias reprochent à Google et à son mystérieux algorithme, qui classe les contenus sur le moteur de recherche, de mettre en avant des clickbait, des informations accrocheuses et pas toujours fiables qui captent l’attention des internautes, au détriment d’articles sérieux, originaux et vérifiés produits pas les médias.

Les grosses organisations favorisées?

En outre, en reprenant à leur compte des informations exclusives, des publications tierces privent la source originale de précieux clics et donc de revenus publicitaires. Sans surprise, l’annonce de Google a donc été plutôt bien accueillie par la profession.

« Les résultats de recherche de Google n’ont pas récompensé les investissements dans le journalisme. Si on peut arriver à un modèle où ils le font mieux, c’est bien », a commenté David Chavern, le dirigeant de la News  Media Alliance qui représente la presse américaine, interrogé par le New York Times.

« Google va modifier son algorithme pour favoriser les articles originaux. C’est bien! Comment vont-ils le faire Avec une technologie très cool appelée ‘humains' », a plaisanté sur Twitter Nicholas Thompson, rédacteur en chef du site Wired.

« C’est bienvenu, mais je me demande si on n’aura pas un retour de flammes. Ça favorise naturellement les grosses organisations avec des équipes fournies en journalistes d’investigation. Est-ce que ça ne va pas aggraver le déséquilibre économique entre médias nationaux et médias locaux/spécialisés? », s’est interrogé de son côté Gideon Lichfield, de la MIT Technology Review.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google change son algorithme, le SEO a de l’avenir
«Les influenceurs façonnent l’avenir du commerce et du marketing de contenu»
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Betao AB, Gandi, Groupe ADSN : focus sur les offres d’emploi du jour
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
[Tribune] French Tech: ambition et humilité ne sont pas contradictoires…
AssurTech : l’approche prédictive de Luko pour dépoussiérer l’assurance habitation
Copy link