ActualitéAmérique du nordBusinessIntelligence ArtificielleTech

Google dévoile un nouveau kit d’intelligence artificielle pour les développeurs

On connaissait déjà les avancées de Google en matière d’intelligence artificielle pour le grand public, notamment avec son spectaculaire Duplex, une fonctionnalité de Google Assistant qui permet de passer des appels à votre place pour réserver une table de restaurant ou un rendez-vous chez le coiffeur. En ce début d’année, c’est au tour des développeurs d’être chouchoutés par la firme de Mountain View avec trois nouveaux périphériques qui viennent d’être mis à leur disposition.

La filiale d’Alphabet a en effet levé le voile sur sa gamme Google Coral, qui réunit une carte de développement à 149,99 dollars, un accélérateur USB à 74,99 dollars et un appareil photo de 5 mégapixels à 24,99 dollars. Ces nouveaux outils sont désormais disponibles dans la boutique Coral de Google dans le cadre d’une version bêta ouverte. Cette semaine, le géant américain a également lancé la version alpha de TensorFlow 2.0, un outil très plébiscité par les développeurs pour créer des applications de machine learning.Apple-converted-space »> 

Cependant, aucun de ces nouveaux outils commercialisés par Google n’est conçu pour entraîner des algorithmes de machine learning. Cette tâche nécessite en effet des GPU, processeurs dédiés au traitement des données graphiques, ou une puissance de traitement plus conséquente dans le coud. Toutefois, grâce à l’apport des puces Edge TPU, conçues pour injecter de l’intelligence artificielle dans les objets connectés, la carte de développement et l’accélérateur USB présentés par Google permettent d’exécuter des modèles d’intelligence artificielle sans sur-solliciter les capacités des deux périphériques.Apple-converted-space »> 

Avant Google, Intel avait également proposé des produits similaires aux développeurs, à l’image de son accélérateur USB, le Neural Compute Stick, alimenté par Movidius. Des produits de ce calibre permettent à des géants comme Google de séduire la communauté des développeurs pour stimuler l’adoption de leurs autres services d’intelligence artificielle. Preuve de l’intérêt des mastodontes américains pour les développeurs, Microsoft avait frappé fort l’an passé en mettant la main sur GitHub, célèbre plateforme collaborative dédiée au partage de code source, pour 7,5 milliards de dollars. Cette acquisition a permis à la firme de Satya Nadella de s’offrir le plus gros écosystème de développeurs au monde.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This