ActualitéDistributionRussie

Groupon rachète ses clones russes et japonais

Créée à Chicago, Groupon est une des startups américaines les plus en vue depuis sa levée de 135 M$ en avril dernier auprès notamment du fonds russe Digital Sky Technologies (DST), déjà actionnaire de Facebook.

Sa spécialité : les achats groupés dans une dimension de proximité.

Groupon pratique un modèle de développement international assez original en rachetant ses principaux clones à l’étranger. Il y a quelques mois, la société s’offrait l’européen Citydeal et passait par la même occasion d’une présence aux Etats-Unis et au Canada à 18 pays. Groupon s’ouvre cette fois les portes des marchés russes et japonais avec les rachats aux montants non révélés de Qpod.jp et Darberry.ru.

Le modèle : Groupon propose un deal par jour, produit ou service, à proximité. Si le nombre minimum d’acheteurs potentiels est atteint, le deal est conclu. Dans le cas contraire, il est annulé. La société prend une commission sur chaque vente.

Aujourd’hui, un nouveau clone  se lance à Portland, CauseOn. Particularité, chaque acheteur reverse 20% du montant de ses achats à la cause de son choix.

L’un des concurrents-clones français de Groupon, Dealissime, spécialiste de la clientèle féminine haut de gamme a levé cet été 600.000 euros de fonds auprès d’investisseurs comme Oleg Tscheltzoff (Fotolia), Simon Istolainen (My Major Compagny) et Jonathan Benassaya (Deezer).

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “Groupon rachète ses clones russes et japonais”

  1. Aujourd’hui, un nouveau clone se lance à Portland, CauseOn. Particularité, chaque acheteur reverse 20% du montant de ses achats à la cause de son choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This