ActualitéAmérique du nordBusinessTech

Guerre des étoiles: Bezos lance une nouvelle fusée pour riposter à Elon Musk

  • Le 1er septembre, le lanceur Falcon 9 de SpaceX, la firme aérospatiale d'Elon Musk, a explosé sur son pas de tir à Cap Canaveral, en Floride.
     
  • Douze jours après l'échec de la fusée d'Elon Musk, Jeff Bezos vient de dévoiler New Glenn, son nouveau projet de fusée réutilisable. Le lanceur sera opérationnel aux alentours de 2020.
     
  • La concurrence est de plus en plus rude sur le marché aérospatial, avec l'arrivée d'Ariane 6 en 2020, le lanceur Vulcan en 2019 et la fusée russe Angara nouvelle génération.

 

Douze jours après l'explosion au sol du lanceur Falcon 9 de SpaceX, la société d'Elon Musk, Jeff Bezos a décidé de lancer son offensive. Blue Origin, la firme aérospatiale du PDG d'Amazon, vient d'annoncer un nouveau projet de fusée, baptisé New Glenn, en référence à John Glenn, premier astronaute américain à avoir tourné en orbite autour de la Terre. Comme le Falcon 9 de SpaceX, le premier étage sera réutilisable, ce qui signifie qu'il pourra être employé dans le cadre de plusieurs lancements.

La nouvelle fusée de Blue Origin sera d'une grandeur semblable au lanceur Saturn V (110 mètres), utilisé par la Nasa dans le cadre des célèbres missions Apollo. New Glenn mesurera 95 mètres de haut dans sa configuration trois étages, contre 82 mètres pour la version la plus courte. Pour la faire décoller, sept moteurs seront nécessaires. «New Glenn est conçu pour lancer des satellites commerciaux et pour envoyer des hommes dans l'espace», a expliqué Jeff Bezos dans un mail adressé à Reuters le lundi 12 septembre. Autrement dit, la société aérospatiale du patron d'Amazon se positionne sur le même segment que la firme d'Elon Musk.

Blue Origin face à SpaceX, Ariane, Angara, ULA…

Malgré ses ambitions vers l'espace, Jeff Bezos devra patienter pour récolter les fruits de l'exploitation de son projet de fusée réutilisable. Et pour cause, New Glenn est prévue à l'horizon 2020. Pour l'heure, Blue Origin n'en est qu'au tout début de son projet avec la construction d'un pas de tir et d'un centre d'essai à Cap Canaveral, en Floride. Une usine de fabrication de fusées est également en train de voir le jour sur le centre spatial Kennedy de la Nasa, à proximité de Cap Canaveral. 

De plus, la concurrence s'accroît sur le marché aérospatial. Outre SpaceX qui dispose du soutien de la Nasa pour lancer des capsules de fret vers la station internationale, la fusée de Blue Origin devra composer avec de nouveaux lanceurs à ses côtés, à l'image d'Ariane 6, prévu pour 2020, la fusée russe Angara nouvelle génération ou encore le lanceur Vulcan d'United Launch Alliance, fruit de la collaboration entre Boeing et Lockheed Martin, qui doit remplacer les fusées Atlas V et Delta 4 à partir de 2019. En attendant la livraison de New Glenn, Jeff Bezos devra se contenter de sa fusée réutilisable New Shepard pour effectuer des vols suborbitaux. Pendant ce temps, son rival Elon Musk tentera de trouver l'explication à l'explosion du lanceur Falcon 9. Ne parvenant pas à résoudre le problème, SpaceX a demandé l'aide des témoins de l'accident sur Twitter.

Lire aussi : Elon Musk ou «le plus grand entrepreneur actuellement en vie» ?

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This