ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Havr lève 1,7 million d’euros pour sa serrure connectée

Si la clé physique commence à disparaître dans les voitures, sous l’impulsion de services de location comme Virtuo, elle reste encore largement répandue dans les maisons des particuliers et les locaux des entreprises. C’est sur ce dernier segment que la start-up française Havr a choisi de se positionner en développant une serrure connectée d’un nouveau genre. 

Pour financer la production de cette dernière, la société vient de lever 1,7 million d’euros auprès d’un pool de six banques, à savoir Crédit Agricole, Crédit Mutuel Nord Europe, Banque Populaire du Nord, BNP Paribas, LCL et le CIC. Il y a un an, l’entreprise basée dans les Hauts-de-France avait déjà levé 1 million d’euros auprès de business angels.

Passer par le réseau li-fi plutôt que le bluetooth pour gagner en sécurité 

Fondée en 2017 par Simon Laurent et Alexandre Ballet, Havr a décidé de prendre le marché à contrepied en créant une serrure connectée reposant sur une technologie li-fi et non bluetooth, comme c’est le cas dans la majorité des serrures intelligentes du secteur. Baptisée «BrightLock», la serrure connectée de Havr s’ouvre avec le flash d’un smartphone via l’utilisation du réseau li-fi. 

Concrètement, le code d’ouverture est encrypté dans le flash du smartphone avant d’être libéré lorsque la lumière passe devant la serrure en entrant dans le barillet grâce à une fibre optique installée dans le cylindre de la serrure. A la différence du bluetooth qui peut être défaillant à cause des interférences, la technologie li-fi permet de concentrer le signal lumineux dans un seul pour limiter les points d’entrée et ainsi renforcer la sécurité de la serrure. 

Un marché de 24,2 milliards de dollars en 2024

Dans un premier temps, Havr a choisi de se concentrer sur le marché B2B pour répondre aux contraintes des entreprises, qui voient défiler collaborateurs, clients et prestataires au quotidien. Avec une serrure intelligence couplée à une application mobile, les entreprises peuvent ainsi surveiller les entrées et les sorties des locaux, et vérifier que la porte est bien fermée. A terme, la société entend s’ouvrir aux particuliers. 

Selon Grand View Research, le marché des «smart locks» devrait générer 24,2 milliards de dollars de revenus dans le monde en 2024. Dans ce secteur, on retrouve essentiellement des start-up américaines, à l’image de Latch, qui a levé 70 millions de dollars en août 2018. Toujours aux États-Unis, le géant du commerce en ligne Amazon, qui a racheté Ring pour 1 milliard de dollars l’an passé, travaille sur des dispositifs de serrures connectées pour permettre à ses livreurs de déposer les colis directement au domicile ou dans le coffre de la voiture du client. Walmart cherche également à s’engager dans cette voie pour rivaliser avec Amazon. En France, la start-up Okidokeys, pionnière du secteur, avait été rachetée en 2016 par Somfy.

Havr : les données clés

Fondateurs : Simon Laurent et Alexandre Ballet
Création : 2017
Siège social : Jaux (Hauts-de-France)
Activité : serrure connectée
Financement : 1,7 million d’euros en juin 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This