A la uneActualitéAmérique du nordTechTransport

Hyperloop One, 80 millions de dollars pour tester la propulsion des voyageurs en plein désert

Le projet Hyperloop Technologies passe à la vitesse supérieure. Rebaptisée «Hyperloop One», la lubie futuriste d'Elon Musk, le fondateur de Tesla Motors et de SpaceX, a annoncé avoir bouclé la deuxième partie de son plan de financements, avec 80 millions de dollars levés. Après un premier tour de table de 26 millions de dollars fin 2015, la société qui travaille sur une capsule de transport à très grande vitesse, s'était donnée un mois pour atteindre son objectif de 80 millions.

Il lui aura donc fallu finalement six mois pour convaincre ses investisseurs historiques (Sherpa Ventures, EightVC, ZhenFund, Caspian Venture Partners) et de nouveaux tels: 137 Ventures, Khosla Ventures, Fast Digital, Western Technology Investment (WTI), GE Ventures, Partech Ventures et…la SNCF qui ne commente pas l'information.

hyperloop-one2Le changement de marque peut s'expliquer au moins pour deux raisons. Hyperloop One doit d'abord décrire le nouveau test de propulsion grandeur nature et «open air» qui aura lieu dans le nord de Las Vegas, en plein désert. Le tube Hyperloop, dans lequel les passagers doivent s'installer, fonctionne sur une technologie de lévitation magnétique. Il permettrait de relier San Francisco à Los Angeles en moins de 30 minutes, à raison d'une vitesse d'environ 1 200km/h. Le projet coûterait 8 milliards de dollars, d'après la presse américaine. Pour le seul aménagement de l'inétrieur de la capsule, la société table sur 255 000 dollars, précise-t-elle. 

Ensuite, Elon Musk tient sans doute également à différencier son projet d'un autre similaire, Hyperloop Transport Technologies (HTT), fondée par Dirk Ahlborn et Bibop Gresta.

Fondé en 2014 à Los Angeles, Hyperloop (Technologies) One attire aussi les partenariats avec les industriels. Outre la SNCF, sur le site du projet, on trouve également les consultants et ingénieurs de la Deutsche Bahn, le cabinet d'audit KPMG, mais aussi les ingénieurs français de Systra.

Hyperloop Transport Technologies

 

Crédit: Hyperloop One
 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Hyperloop One, 80 millions de dollars pour tester la propulsion des voyageurs en plein désert
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link