Actualité

[Idées 2012] Le Debrief, avec Gilles Babinet, président du CNN

Tous les quinze jours, FrenchWeb invite Gilles Babinet à commenter et débattre des "idées pour 2012", exprimées par les acteurs de l’Internet français. Le président du Conseil National du Numérique a choisi cette semaine trois vidéos, trois idées à défendre auprès des candidats à l’élection présidentielle :

    • Cyril Paglino, co-fondateur de Wizee
    • Jean-Michel Billaut, un des pionniers de l’internet en France.
    • Stéphane Zibi, Directeur Business & Développement à l’agence Fjord

Le Debrief de Gilles Babinet :


Le Conseil National du Numérique a été créé et officiellement instauré par Nicolas Sarkozy  en Avril 2011. Dix-huit spécialistes de l’Internet sont chargés de conseiller le Gouvernement sur les questions relatives à la sphère du numérique, et de participer aux réflexions législatives, réglementaires et prospectives. Les membres sont: Gilles Babinet (Musiwave, Eyeka, CaptainDash), Patrick Bertrand (Cegid, Afdel), Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb), Giuseppe Di Martino (Dailymotion, Asic), Frank Esser (SFR, FFT), Emmanuel Forest (Bouygues Telecom), Gabrielle Gauthey (Alcatel-Lucent), Pierre Louette (Orange), Alexandre Malsch (Melty), Daniel Marhely (Deezer), François Momboisse (Fnac, Fevad), Xavier Niel (Iliad/Free, Kima Ventures), Jean-Pierre Remy (PagesJaunes), Marie-Laure Sauty de Chalon (AuFéminin), Marc Simoncini (Meetic, Jaina Capital), Jérôme Stioui (Ad4Screen), Bruno Vanryb (Avanquest Software, Syntec Numérique) et Nicolas Voisin (Owni).

Tags

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[Idées 2012] Le Debrief, avec Gilles Babinet, président du CNN”

  1. Constat satisfait, faukon, yaka… Gilles Babinet semble déjà très « politique ». Pas sûr que ce genre de discours prudent et policé fasse vraiment avancer les choses…

    Les attentes des entrepreneurs semblent claires : moins de charges, moins de paperasse et « libération » du travail. Mais tant que le pouvoir sera aux mains de fonctionnaires totalement étrangers aux réalités entrepreunariales et prisonniers d’une règlementation lourdingue, on n’avancera pas. Ces histoires de guichets uniques sont de la rigolade.

    Certes le CNN ne peut pas tout faire. Le problème n’est pas seulement numérique mais structurel.

    Continuons donc les incantations sans grand espoir d’amélioration en réalité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This