Actualité

[Infographie] E-learning à la française : peut mieux faire

Le marché français de l’e-learning pèse 200 millions d’euros en 2013… soit 2% du marché mondial.

Mais ce pourcentage pourrait être multiplié par quinze d’ici dix ans, d’après une infographie réalisée par educadis, un site dédié à l’éducation en ligne.

Sur ce marché en effet, la France serait un acteur majeur en Europe, avec des acteurs dont la visibilité croît depuis quelques temps : Maxicours.com; i-Music School, ou encore Enaco, sans oublier DigiSchool, spécialiste de l’e-learning sur mobile.

Mais comme l’indique également l’infographie, l’Hexagone a encore des progrès à faire pour rattraper les Etats-Unis. Exemples :

  • La France compte 4 MOOCS, les Etats-Unis 500 ;
  • 1 étudiant américain sur trois suit au moins un cours en ligne ;
  • les Etats-Unis sont présents sur 62% du marché mondial de l’e-learning.

infographie-educadis

 

 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

5 commentaires

  1. De nouveaux projets voient le jour en France pour répondre à ces opportunités dont notamment OpenSchool.fr qui s’annonce prometteur et soutenu par Sup’Internet

  2. Comptez aussi avec speakyplanet.fr le site de jeux pour apprendre l’anglais aux enfants de 7-13 ans.
    Chiffres-clés au 10 sept 2013 :
    21mois d’existence
    1052408 visiteurs uniques
    54020 inscrits
    5042 abonnés payants actifs
    30964 fans facebook
    69 jeux en ligne
    3 nouveaux jeux par mois
    1784 mots à découvrir
    Contacts : contact@speakyplanet.com

  3. Un nouveau venu sur le marché est le site albert académie qui met en avant les plus grands experts français du management en entreprise à travers des séries de courtes vidéos.

[Infographie] E-learning à la française : peut mieux faire
SynLab, Weeby, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Snapchat
Snap peut-il monétiser sa base d’utilisateurs croissante sans devenir invasif?
WeWork: SoftBank injecte 5 milliards de dollars et lance une OPA pour 3 milliards
La startup UntieNots lève 1,7 million d’euros pour sa solution de fidélisation client
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
Copy link