Actualité

[Infographie] iBookstore France : les chiffres de l’édition numérique

Youboox, plateforme communautaire de lecture numérique, a réalisé une étude statistique de l’iBookStore français à partir des données recueillies par Storelytics au mois d’octobre 2012. Celle-ci, présentée sous forme d’infographie, traite 4 points principaux :

Le nombre de livres francophones dans l’iBookStore France

1M d’ebooks sont disponibles sur l’iBookstore France, dont 47 000 Français (5%). 1618 éditeurs y sont représentés, parmi lesquels l’Harmattan (3 800 titres), Le Manuscrit (2 600 titres), Harlequin, Bibliolife et Fayard.

Ce que l’on peut lire dans l’iBookstore

Parmi les livres français présents sur la plateforme, 13% sont des romans, 12% des essais et des sciences humaines, 8% sont dédiés au tourisme et à la jeunesse, et 6% à l’histoire et aux histoires policières.

Certains auteurs et éditeurs sont cependant absents de la plateforme, comme Gide, Eluard, Becket, De Beauvoir, et les Editions de Minuit.

Le prix d’un livre sur l’iBookstore

67% des ebooks disponibles coûtent moins de 10€, tandis que seulement 1% (626 livres) sont gratuits.

Pe prix moyen d’une oeuvre sur la plateforme est de 9,30€, mais le livre le plus cher y est « les Uvéites » de Etevier Health, facturé 299,99€.

Le positionnement des éditeurs sur l’iBookstore

Il existe seulement 2% de livres issus de pures-players sur le site. Pourtant, ceux-ci sont 71% moins chers que les autres titres, avec un prix moyen de 2,70€. Ils sont également plus courts, avec une moyenne de 120 pages contre 250 pour les éditeurs papier.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Infographie] iBookstore France : les chiffres de l’édition numérique
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link