ActualitéManagementStartup

[Exclu] La plateforme de traduction et de rédaction TextMaster lève 1,6 million d’euros

Un an après son lancement, la plateforme de traduction et rédaction de contenus en BtoB vient de lever 1 640 000 euros auprès d’Alven Capital et de plusieurs business angels, dont Fabrice Grinda (fondateur dʼAucland.fr et co- fondateur dʼOLX Inc.) et Geoffroy Bragadir (fondateur dʼEmpruntis).

Désormais, l’équipe de TextMaster va renforcer son développement à l’international, et ouvrir un bureau à New York.

TextMaster propose, au travers de 35 000 traducteurs à l’international, un service de traduction, de rédaction et de correction de tous types de contenus (documents commerciaux, marketing, etc…) en mode crowd-sourcing. Aujourd’hui, la société compte 4000 clients, et le service est disponible en 8 langues.
Entretien exclusif avec Benoît Laurent

TextMaster offre exceptionnellement un code promo pour tester son offre : « BjrFrenchWeb« . Activable 25 fois, il donne droit à 1000 crédits gratuits pour toute nouvelle utilisation.

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Bravo Benoît pour cette belle levée de fonds ! On reconnait la marque de fabrique de Fabrice Grinda ou Loïc, on attaque partout en même temps, ce qui a effectivement tout son sens pour un business orienté sur le multilinguisme. Et j’aime beaucoup aussi le mode d’organisation éclaté à la ReWork :)

    Bon courage pour cette belle aventure que je vous souhaite pleine de succès !

    Lionel Latham, qui va s’empresser de tester le service

[Exclu] La plateforme de traduction et de rédaction TextMaster lève 1,6 million d’euros
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link