ActualitéAmérique du nordChiffres ClesData RoomRetail & eCommerce

[Infographie] Le m-commerce pèsera plus de 86 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2016

D’ici trois ans, les ventes en ligne via mobile devraient représenter 24% de l’ensemble du e-commerce outre-Atlantique nous apprend Invesp dans l’infographie ci-dessous. En 2013, le m-commerce pèse déjà pour près de 15% des ventes en ligne, avec un CA de 38,4 milliards de dollars sur un total de 256 milliards de dollars.

En 2016, ce marché aura progressé de 126,2% pour atteindre un CA total de 86,86 milliards. 70% des ventes devraient s’effectuer depuis une tablette tactile. L’infographie nous livre aussi des données sur les usages des mobinautes américains vis-à-vis du commerce en ligne:

73% d’entre eux évoquent le gain de temps comme principale raison de pratiquer le shopping sur mobile. Ils sont aussi 69% à plébisciter l’immédiateté de l’achat et 55% la fin des temps d’attente en caisse. 62% des mobinautes ont fait un achat via mobile dans les 6 derniers mois.

On apprend enfin que, si 74% des e-commerçants développent ou ont développé une stratégie mobile, seulement 48% d’entre eux ont optimisé leur site pour le support mobile, 35% ont une application iPhone et 15% une application Android.

us-mobile-commerce-sales-infographic

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Le m-commerce pèsera plus de 86 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2016
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
[Webinar] Accès aux services digitaux & identité digitale : comment répondre aux attentes de vos clients ?
CES: Drones désinfectants, masques intelligents… quelles sont les dernières innovations anti-Covid?
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Microsoft
Covid-19: Microsoft, Salesforce et Oracle travaillent sur un passeport de vaccination
Robots logistiques: pourquoi Scallog se lance aux Etats-Unis