ActualitéArts et CultureBusiness

[Infographie] Les ebooks ne représentent que 0,6% du marché du livre français

Le point en infographie sur un marché pesant 21 millions € de CA en 2012.

Proposée par l’éditeur numérique Primento, cette infographie se base sur les résultats d’une récente étude GfK pour faire le point sur l’état du marché du livre numérique français: les offres mais aussi les usages et équipements des Français.

On y apprend ainsi que le marché de l’ebook a presque doublé entre 2011 et 2012, son CA passant de 12 millions € à 21 millions € sur la période. Il devrait être multiplié par cinq en trois ans pour atteindre 106 millions € en 2015. Les ebooks ne représentent en France en 2012 que 0,6% du marché total du livre, contre 20% aux Etats-Unis où le secteur dégage un CA de 958 millions €. C’est un quart du marché éditorial aux USA.

Sur ce marché, les ventes de livres numériques dépassent d’ailleurs celles de livres brochés. En France, 2 millions d’ebooks ont été téléchargés alors que 37% des librairies font de la vente en ligne.

Côté équipement, on peut voir que la tablette reste le support de lecture privilégié chez 45% des Français, devant les liseuses et les smartphones. 41% des possesseurs de tablettes ont adopté le ebook, tandis que ce support s’est vendu l’an passé à 3,6 millions d’unités contre seulement 300 000 liseuses.

chiffres_edition_numerique_France_Primento_frenchWeb

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Les ebooks ne représentent que 0,6% du marché du livre français
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages