ActualitéData RoomMarketing & Communication

Social TV: M6 revendique plus de 100 millions d’affichages de contenus enrichis

Le groupe M6 a publié hier le bilan des 6 premiers mois d’activité de son dispositif de second écran, basé sur le watermarking, qui permet une synchronisation en temps réel entre les écrans TV, mobile et tablette.

Le watermarking est une technologie de reconnaissance par le son, qui permet d’identifier en temps réel et de synchroniser précisément les contenus télévisés enregistrés, à la demande ou télédiffusés avec les applications interactives de différents supports (tablettes, smartphones, ordinateurs portables) afin de permettre à l’utilisateur de profiter d’une expérience interactive synchronisée incontournable, comprenant notamment l’auto-check-in. La technologie s’appuie sur un marqueur (watermark) sonore inaudible qui peut être intégré au contenu diffusé en direct ou au contenu du fichier avant sa diffusion.

M6 déclare ainsi plus de 500 émissions enrichies sur ses chaînes M6, W9 et 6ter, tels que « Top chef », « Pékin Express », « La France a un incroyable talent », « E=M6 », « Turbo », ou encore « Un dîner presque parfait », mais également plus de 100 millions d’affichages de contenus enrichis en direct et en Replay et plus de 80% d’utilisateurs synchronisés réagissant aux contenus interactifs (sondages, commentaires, notations, etc).

Voir les résultats de la stratégie de second écran du groupe.

Retrouvez également le bilan de l’année digitale du groupe M6 en 2012 ainsi que l’interview de Valery Gerfaud, DG d’M6 web

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Social TV: M6 revendique plus de 100 millions d’affichages de contenus enrichis
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
[Webinar] Datavisualisation: mesure moi si tu peux
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba