/ InsidersActualité

[INSIDERS] Boeing mène un tour de 16 millions de dollars pour soutenir les drones de Matternet

#Drones: Boeing mène un tour de table de 16 millions de dollars pour soutenir les drones de Matternet

Matternet est une startup californienne, qui développe une solution de livraison autonome par drone, spécialement adaptée pour les environnements urbains. La jeune pousse vient de boucler une Série A de 16 millions de dollars, menée par Boeing Horizon X, le bras armé corporate venture du constructeur aéronautique américain. Parmi les autres investisseurs, figurent aussi Swiss Post, Sony Innovation Fund et Levitate Capital (ndlr: le bien-nommé).

Matternet teste déjà son activité en Suisse, grâce à l’homologation des autorités du pays. Depuis septembre 2017, Matternert a ainsi effectué plus de 1 700 vols et livré plus de 850 échantillons médicaux dans la ville de Lugano. Berne et Zurich seront les prochaines villes en test.

#Livraison: Deliveroo s’ouvre aux restaurants qui ont leurs propres livreurs

Deliveroo se renforce. La plateforme britannique intégrera désormais aussi des restaurants qui ont leur propre flotte de livreurs. Avec cette offre appelée Marketplace +, Deliveroo souhaite poursuivre son expansion, notamment dans les plus petites villes.

Crédit: Deliveroo

Les restaurateurs concernés pourront donc faire coexister les deux systèmes. De leur côté, les utilisateurs seront informés du fait qu’ils seront livrés par une personne de Deliveroo ou non. En effet, dans le second cas, ils ne pourront pas avoir accès à toute les fonctionnalités, comme la possibilité de la suivre. Le prix de la livraison peut aussi changer. Lancé mardi en France, et déjà opérationnel au Royaume Uni, ce service va s’étendre ensuite aux autres pays où opère Deliveroo.

#Facebook: la valorisation d’Instagram dépasserait les 100 milliards de dollars

Instagram n’est plus une entreprise autonome depuis son rachat par Facebook en 2012, mais cela n’empêche pas les médias de livrer à quelques calculs. Ainsi, selon les données compilées par Bloomberg Intelligence, la valorisation de l’application de partage de photos et de vidéos serait supérieure à 100 milliards de dollars. Il y a six ans, elle avait été rachetée 1 milliard de dollars par la firme de Mark Zuckerberg, soit 100 fois moins qu’aujourd’hui.

Une progression spectaculaire qui met en lumière le soin accordé par Facebook pour faire décoller Instagram. L’application vient d’ailleurs d’atteindre la barre symbolique du milliard d’utilisateurs, devenant le quatrième service de Facebook à franchir ce cap après le réseau social éponyme (2,2 milliards), l’application de messagerie Facebook Messenger (1,3 milliard) et l’application mobile WhatsApp (1,5 milliard). Selon Bloomberg, la croissance du nombre d’utilisateurs est elle qu’Instagram pourrait dépasser les 2 milliards d’utilisateurs dans les cinq ans venir. L’application pourrait représenter d’ici 2019 16% des revenus de Facebook, contre 10,6% l’an passé.

#BattleRoyale: Fortnite a engendré plus de 310 millions de dollars en mai

Le jeu Fortnite Battle Royale a atteint un nouveau record en enregistrant un chiffre d’affaires de 318 millions de dollars pour le seul mois de mai, selon des données récoltées par SuperData Research.

Crédit: Fortnite

Un succès qui dépasse ainsi celui d’autres jeux populaires comme Pokémon Go ou encore Clash of Clans. Depuis son lancement sur console il y a huit mois (il y a 3 mois sur iOS), le jeu a enregistré 1,2 milliard de chiffre.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[INSIDERS] Boeing mène un tour de 16 millions de dollars pour soutenir les drones de Matternet
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link