ActualitéBusinessEdTechEuropeInvestissementsLes levées de fonds

Magic Makers lève 3 millions euros pour développer de nouveaux programmes éducatifs

Le montant

3 millions d’euros auprès d’Educapital, Kima Ventures, et Econocom déjà présent lors de l’amorçage (600 000 euros en 2016). Magic Makers a été créée en 2014 par Claude Terosier, la start-up revendique 10 000 enfants accompagnés autour de ses ateliers de code et de «programmation créative» qu’elle a développés.

Le marché

La société parisienne cible les enfants de 6 à 15 ans et se place donc avant les écoles privées existantes telle 42 ou Simplon.co à Montreuil. Elle fait d’ailleurs appel au jeu pour enseigner les premières bases de la programmation. Les enfants y apprennent par exemple à créer un site web, une histoire animée, des jeux vidéo, à programmer un robot en Lego, à fabriquer un objet grâce à une imprimante 3D, ou encore à rendre une voiture autonome en programmant une Intelligence Artificielle.

Les objectifs de la Start-up

Magic Makers ambitionne au travers de ce tour de table d’ouvrir de nouveaux lieux pour déployer ses ateliers ainsi que pour développer de nouveaux programmes éducatifs.

« Dans un monde en profonde mutation, former les enfants dès leur plus jeune âge aux humanités
numériques et aux compétences du XXIème siècle est une nécessité. Magic Makers a su installer une marque et une pédagogie. Nous sommes ravies de participer à son futur développement dans les écoles », explique Marie-Christine Levet, présidente d’Educapital.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Magic Makers lève 3 millions euros pour développer de nouveaux programmes éducatifs
Sanofi
Sanofi, Capgemini, Generali et Orange s’allient dans l’e-santé
FinTech : Alma lève 49 millions d’euros auprès de Cathay Innovation, Idinvest et Bpifrance
Les conseils pour une gestion simple de vos cookies, en accord avec les recommandations de la CNIL
Opencell lève 6,8 millions d’euros auprès de Seventure Partners, Alliance Entreprendre et Capital Grand Est
Bourse: comment choisir son broker pour investir depuis son smartphone
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?