/ InsidersActualité

[INSIDERS] Elaia récolte 65 millions d’euros pour son fonds PSL Innovation Fund

#VC: Elaia récolte 65 millions d’euros pour son fonds PSL Innovation Fund

La société de capital-risque Elaia annonce le closing intermédiaire de PSL Innovation Fund, dont la levée s’élève à 65 millions d’euros. Vilmorin &Cie, Bpifrance et le FEI sont les principaux investisseurs, dont la souscription reste ouverte, puisque le seuil maximal de 75 millions n’a pas été atteint. Elaia a indiqué vouloir l’atteindre d’ici quelques mois. 

«Nous nous félicitons de la levée de fonds réussie de PSL Innovation Fund, qui conforte notre choix de faire confiance à Elaia, et positionne PSL en université proche des start-up. Nous avons d’ores et déjà atteint un montant remarquable, et supérieur à notre objectif initial. Cette réussite aura un impact majeur sur l’écosystème et renforcera la dynamique de création de startup au sein de PSL.» a déclaré Alain Fuchs, Président de l’université PSL. 

PSL Innovation Fund a déjà soutenu six structures dont les start-up Gleamer, en e-santé, qui développe un logiciel d’IA, Sancare qui revalorise le codage des séjours hospitaliers, ou encore Cosmian qui développe une plateforme d’analyse de données cryptées. 

#FinTech: le régulateur allemand tape sur les doigts de N26 

AFP – Le régulateur bancaire allemand a exigé mercredi de la néobanque N26 des engagements en matière de lutte contre la criminalité financière, avec dans son viseur la question de l’ouverture de compte sous de fausses identités. La BaFin demande à la banque mobile de « prendre des garanties internes appropriées», dont le recrutement d’un personnel et l’installation d’équipements techniques appropriés pour s’assurer que les comptes qu’elle héberge soient en règle sur les questions de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Crédit: N26.

« Nous allons mettre en oeuvre toutes les spécifications avant la date limite fixée par la BaFin», qui n’est pas spécifiée par les deux parties, répond la banque dans un communiqué. N26, souvent accusée d’être dépassée par la rapidité de sa croissance et un modèle économique peu assuré, indique que ses « effectifs augmentent de manière régulière» et devraient atteindre 1 500 salariés d’ici la fin de l’année. La BaFin s’était alarmé en octobre, suite à une enquête menée par plusieurs médias allemands, de la possibilité d’ouvrir un compte avec de faux papiers d’identité auprès de la banque mobile N26, l’étoile montante de la Fintech.

Le contrôle de l’identité des propriétaires de comptes est au centre du dispositif anti-blanchiment d’argent. Détentrice d’une licence bancaire, N26 revendique plus d’un million de clients en Europe. La banque allemande, qui entend devenir un champion mondial du paiement sur mobile, a levé 300 millions de dollars en début d’année. A partir d’un smartphone ou d’un ordinateur, cette banque en ligne permet d’ouvrir un compte en quelques minutes et de disposer d’une carte bancaire gratuite. Elle est l’une des nombreuses néobanques, apparues au début des années 2000, qui renoncent à exploiter un réseau d’agences classiques et proposent des frais bancaires drastiquement réduits.

#Facebook: le transfert d’argent par le sénégalais Wari disponible sur WhatsApp 

AFP – Les utilisateurs de la messagerie WhatsApp peuvent désormais utiliser les services financiers de la plateforme numérique Wari, spécialisée dans le transfert d’argent, a annoncé mercredi la société sénégalaise. « La disponibilité des services financiers de Wari sur WhatsApp permettra à des millions de consommateurs de facilement initier des transactions financières, quel que soit l’endroit où ils se trouvent dans le monde», affirme Wari dans un communiqué. 

Crédit: Shutterstock.

Avec ce partenariat stratégique, les utilisateurs de WhatsApp pourront par exemple recharger leur compte Wari, acheter du crédit téléphonique, envoyer et recevoir de l’argent ou encore payer certaines factures via leur mobile. Le service, disponible en français, anglais, espagnol, italien et portugais sera prochainement accessible en russe et en arabe, selon le communiqué.

Créée en 2010, Wari, qui signifie « argent » en bambara, une langue répandue en Afrique de l’ouest, permet aussi de faire des transferts d’argent via des points de vente physiques. La société revendique ainsi un réseau de 500 000 points de services dans 60 pays. 1,5 milliard de personnes utilisent WhatsApp, application de messagerie cryptée rachetée par Facebook en 2014. 

#FoodTech: Ola suspend son activité de livraison de plats 

Ola, la start-up de VTC indienne, qui a fait l’acquisition des activités de Foodpanda en Inde, suspend l’activité de livraison de plats à domicile. Ola, principal concurrent d’Uber dans son pays d’origine, avait en effet acheté les parts de Foodpanda à Delivery Hero, poursuivant ainsi sa stratégie de diversification. Si la start-up indienne cherche encore à s’étendre dans ce secteur, elle a pris la décision de suspendre les livraisons de plats provenant de restaurants qui ne lui appartiennent pas, et de mettre à pied une quarantaine d’employés, faute de rentabilité.

Crédits : Munchery.

Lancé en 2011 par Bhavish Aggarwal et Ankit Bhati, Ola a dû faire face à des concurrents redoutables en matière de livraisons de plats, comme Swiggy et Zomato qui dominent le marché indien. Ola serait d’ailleurs en pourparlers avec Zomato et Dunzo pour relancer ses « cloud kitchen », ces restaurants exclusivement dédiés à la livraison. 

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This