/ InsidersActualitéBusinessTech

[INSIDERS] Eventbrite voit son action grimper de près de 60% pour son entrée en Bourse

#IPO: Eventbrite voit son action grimper de près de 60% pour son entrée en Bourse

Le service de billetterie Eventbrite, co-fondé par le français Renaud Visage et un couple d’entrepreneurs américains, Julia Hartz et Kevin Hartz, a vu le cours de son action grimper de près de 60% pour ses débuts à la Bourse de New York jeudi, comme le rapporte CNBC. Le prix initial de l’action était de 23 dollars, au plus haut de sa fourchette, pour une valorisation qui pouvait ainsi atteindre 1,76 milliard de dollars. Lors de l’introduction, les actions ont finalement commencé à 36 dollars et grimpé au-dessus de 37 dollars dans les premières minutes.

Julia and Kevin Hartz, co-fondateurs d’Eventbrite.
Crédit: Eventbrite

Fondé il y a douze ans, Eventbrite a enregistré une perte de près de 15,6 millions de dollars au premier semestre. L’entreprise revendique plus de 203 millions de billets vendus via sa plateforme en 2017.

#International: les Bordelais de Blue Valet lancent leur service de voituriers à Bruxelles

Blue Valet, la start-up bordelaise qui propose un service de voituriers dans les gares et les aéroports, annonce son déploiement à Bruxelles. Trois ans après son lancement, l’entreprise commence donc son développement à l’international.

Crédit: Blue Valet

Le service sera proposé à la gare de Bruxelles-Midi ainsi qu’à l’aéroport de Zaventem. En France, il est disponible dans 15 gares et 8 aéroports. En avril 2017, la start-up avait levé 2 millions d’euros pour étendre sa solution.

#DataBreach: Fuite de données chez un partenaire chinois d’Accor, un suspect arrêté

AFP – La police de Shanghai a annoncé avoir arrêté un suspect dans une affaire de fuite de données personnelles chez l’hôtelier chinois Huazhu Group, coté au Nasdaq et partenaire du groupe français AccorHotels. L’homme âgé de 30 ans a volé des informations de clients d’établissements gérés par l’entreprise, puis tenté de les revendre sur des sites internet étrangers, ont indiqué mercredi soir les autorités dans un communiqué.

Huazhu, l’un des poids lourds du secteur en Chine, avait contacté la police en août pour signaler que ses données étaient vendues en ligne. La nouvelle avait été couverte par la presse chinoise et internationale. L’hôtelier a indiqué dans un communiqué lundi que « le suspect a tenté de se servir du retentissement de l’affaire pour faire de l’extorsion et du chantage auprès de l’entreprise, sans succès ». Selon la presse chinoise, les données volées comprennent notamment des informations de pièces d’identité, des dossiers, des noms, des numéros de téléphone ou encore des adresses courriels de clients.

La police de Shanghai a indiqué que l’enquête se poursuivait. Huazhu affirme gérer plus de 3.000 hôtels dans plus de 370 villes en Chine. Parmi eux figurent des établissements de marques Ibis et Mercure, appartenant à AccorHotels.

La vente d’informations personnelles est courante en Chine. Une nouvelle loi sur la cybersécurité exige cependant des entreprises le stockage sur le territoire chinois des données de leurs clients. Ces derniers sont censés devoir donner leur accord avant tout partage de coordonnées. Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a été réprimandé par Pékin début 2018 sur ses pratiques « inadéquates » de collecte et de sécurisation.. Des utilisateurs d’Alipay, la première plateforme chinoise de paiement électronique, exploitée par Ant Financial et affiliée à Alibaba, avaient remarqué qu’ils avaient été enrôlés à leur insu dans un service de notation financière avec partage des données avec des tiers.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Copy link