/ InsidersActualité

[INSIDERS] Fin de l’aventure Tribe pour Cyril Paglino

#TheEnd: fin de l’aventure Tribe pour Cyril Paglino 

Clap de fin pour Tribe. La start-up lancée par Cyril Paglino en 2015 n’aura pas survécu à la concurrence des géants américains. Lancée sur de bons rails à ses débuts, l’application de messagerie vidéo avait pourtant réussi à attirer des investisseurs de renom, à l’image de Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel, Partech, Sequoia Capital ou encore Kleiner Perkins. 

Mais après plusieurs pivots, dont le dernier en début d’année pour faire de la messagerie vidéo une plateforme de jeux communautaires, la société n’est pas parvenue à gagner suffisamment d’utilisateurs pour passer à la vitesse supérieure. «Avant de monétiser notre audience, il fallait atteindre une masse critique, ce que nous n’avons pas su faire», explique Cyril Paglino dans les colonnes des Echos. Et d’ajouter : «Nous étions au départ une messagerie asynchrone, puis live, et à chaque fois que nous avons innové, nous avons été rattrapés par Apple, Snap, Instagram… Nous sortions régulièrement des nouveautés, mais nous n’avions pas le moyen de les distribuer comme eux.» 

L’entrepreneur français a bien tenté de se battre pour sauver Tribe mais le déférencement de l’application sur l’App Store a finalement été le coup de grâce. «Le plus sage était de s’arrêter et de passer à autre chose», confie-t-il au quotidien économique. 

#NoFollow: Mozilla veut bloquer le pistage en ligne

AFP – «Dans le monde réel, les utilisateurs trouveraient inquiétant que des centaines de vendeurs les suivent d’un magasin à l’autre, pour observer leurs habitudes d’achat», note Mozilla. «Pourtant, (sur le web), ils sont suivis partout.» L’organisation à l’origine du navigateur Firefox teste en septembre (sur «Firefox Nightly») des fonctionnalités pour bloquer les traqueurs et supprimer les cookies qui permettent ce suivi des internautes d’un site à l’autre et ralentissent le chargement des pages web.

Crédits : Shutterstock.

Le navigateur précise aussi que ses futures versions empêcheront les pratiques abusives, comme celle qui consiste à miner des cryptomonnaies sur des terminaux sans que leurs utilisateurs ne s’en rendent compte.

#IFA: l’assistant vocal Snips sur les processeurs NXP

AFP – L’assistant vocal local conçu par la start-up française Snips va pouvoir être proposée aux industriels, puisqu’il est désormais disponible sur les processeurs fabriqués par le géant néerlandais NXP, a indiqué la société dirigée par Rand Hindi à l’occasion de l’IFA, le salon électronique de Berlin.

Rand Hindi, co-fondateur et CEO de Snips.

L’assistant vocal Snips, entièrement local, n’a pas besoin d’Internet ou du cloud pour fonctionner. Il permet de proposer des produits grands publics – une machine à café par exemple – capable d’obéir à la voix, sans qu’il y ait besoin de connexion Internet ou de partage de données. Snips prend actuellement en charge l’anglais, le français, l’allemand et le japonais.

#Vélos: Ofo est poursuivi pour 10 millions de dollars d’impayés en Chine

Il semblerait qu’Ofo, l’entreprise chinoise de vélos en free-floating qui ont notamment parsemés les rues parisiennes, ait des soucis financiers dans son pays d’origine. Selon des informations obtenues par le Financial Times, la société notamment soutenue par Alibaba, est poursuivie par le fabricant de vélos Shanghai Phoenix Bicycles pour des factures impayées dont le montant s’élèverait à près de 10 millions de dollars.

Crédits : Ofo.

Ofo aurait signé un contrat avec le fabricant, en mai 2017, pour l’achat de 5 millions de vélos sur une année. Mais l’entreprise n’en aurait acheté qu’un peu moins de deux millions, entrainant une baisse de revenus de 55 % pour l’entreprise Shanghai Phoenix Bicycles.

Cette plainte traduit les difficultés auxquelles doivent faire face les entreprises du secteur, avec notamment une concurrence accrue. Par exemple, dans l’Hexagone, l’entreprise doit aussi compter avec la présence de Mobike, obike ou encore Donkey Republic. Sans oublier la probable arrivée d’Uber qui à travers Jump Bikes veut déployer ses vélos en libre-service en Europe.

D’ailleurs Ofo a déjà commencé à se retirer de certains pays comme l’Australie, l’Inde ou encore l’Allemagne et prévoit de fermer plusieurs villes aux Etats-Unis.

#Nomination: Olivier Rippe devient CEO d’Omnicom Precision Marketing Group France

Après plusieurs années à la tête de l’agence Proximity Paris, Olivier Rippe a été nommé CEO d’Omnicom Precision Marketing Group France (OPMG).

Il s’agit de la nouvelle division d’Omnicom spécialisée dans le CRM, le digital et le marketing de précison et rassemblant les agences : Rapp, Proximity, Organic, Targetbase et Javellin. Olivier Rippe avait rejoint Proximity Paris en tant que directeur général du département numérique en 2004 avant de prendre la direction générale puis la présidence de l’agence.

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer