/ InsidersActualité

[INSIDERS] Go-Jek lève 100 millions de dollars de plus en série F

#Transports: Go-Jek lève 100 millions de dollars de plus en série F

Go-Jek, l’entreprise indonésienne développant un service de scooter-taxi pour les particuliers, a obtenu 100 millions de dollars en série F de Astra International, une holding indonésienne présente dans l’automobile, la finance, l’industrie ou la distribution. L’ambition affichée d’Astra est de créer une coentreprise avec Go-Jek, dans le but d’équiper les voitures de Go-Jek de son système de gestion de flotte. La licorne pourra ainsi améliorer la gestion de sa flotte et ses services à la demande. Présente au Vietnam en Thaïlande et à Singapour, Go-Jek revendique 15 millions d’utilisateurs actifs par semaine, et veut maintenant s’étendre aux Philippines. 

Crédit: nukeaf/shutterstock

Basée à Jakarta, Go-Jek avait d’abord lancé en 2010 une application mobile permettant aux Indonésiens de réserver des trajets en taxi-moto pour mieux circuler dans la capitale au trafic saturé. L’entreprise indonésienne a ensuite étendu sa gamme de services pour proposer des VTC, des livraisons de repas, de courses ou de colis, du nettoyage à domicile, des massages, des soins de beauté, une billetterie de tickets de cinéma et même une solution de paiement. La licorne a levé plus de 3 milliards de dollars depuis sa création en 2010, selon Crunchbase.

Le marché d’Asie du Sud-Est étant extrêmement concurrentiel, Go-Jek doit faire face à Grab, son principal concurrent, qui a récemment levé 2 milliards de dollars en série H. La start-up singapourienne, fondée en 2012 par Tan Hooi Ling et Anthony Tan, opère dans une large partie d’Asie du Sud-Est (Singapour, Malaisie, Indonésie, Thaïlande, Vietnam, Philippines et Birmanie), et a développer sa plateforme de paiement: GrabPay.

#Podcast: Luminary lève 60 millions de dollars

Luminary lève 60 millions dollars pour sa plateforme de podcast, et bénéficierait à présent d’un capital de 100 millions de dollars. La société basée à Chicago lancera son application au mois de juin et ambitionne de devenir le « Netflix du podcast », rapporte le New York Times dans un entretien avec Matt Sacks, le co-fondateur de Luminary. L’entreprise proposera un abonnement à 8 dollars par mois pour bénéficier du contenu sans publicité et compte verser des bonus aux créateurs si leurs émissions atteignent une certaine popularité. Un abonnement premium ne sera pas nécéssaire pour accéder à l’application, dont certains podcasts seront toujours gratuits. 

Crédit: David MG/shutterstock

Luminary entre sur le marché en plein essor du podcast, où Apple Music et Spotify se sont déjà bien implantés. Rappelons que Spotify a récemment racheté Gimlet Media, le réseau de podcasts derrière des émissions à succès tels que Reply All.

#Free: La BEI alloue un nouveau prêt de 300 millions d’euros à Illiad pour le déploiement de la fibre

AFP – La Banque européenne d’investissement (BEI) a alloué un prêt de 300 millions d’euros à Iliad pour le développement de la fibre, portant à 850 millions d’euros les financements apportés au groupe depuis 2009, ont annoncé les deux entités lundi. « On a signé aujourd’hui (lundi) un prêt de 300 millions d’euros qui va permettre d’accompagner Iliad dans le développement de la fibre», a expliqué à l’AFP le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle.

« Cela concerne le développement de la fibre sur l’ensemble du territoire, et notamment dans les zones où il y a un niveau de densité plus faible, et où c’est plus compliqué d’amener la fibre.» « Nous avons rencontré la BEI dans le contexte un peu particulier de la crise financière en 2009, alors qu’il était difficile pour les entreprises de trouver des sources de financement, et la BEI a décidé de nous accompagner, de financer notre projet sur la fibre optique», a précisé à l’AFP le directeur général d’Iliad, Thomas Reynaud.

« Au cours des 10 dernières années, c’est 850 millions d’euros qui ont été apportés sous forme de prêt à Iliad par la BEI pour investir sur l’ensemble du territoire», poursuit-il. « C’est important pour la compétitivité de l’économie française, la cohésion de notre société et pour la stratégie d’Iliad, un formidable outil de conquête commerciale pour Free».

La signature s’est faite à 25 mètres sous les rues de Paris, dans un ancien abri antiatomique, transformé en centre de données par Iliad. « Cela nous permet d’être proche d’un certain nombre de grands clients, grandes entreprises françaises, internationales et aussi de grandes administrations publiques», a expliqué Thomas Reynaud.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[INSIDERS] Go-Jek lève 100 millions de dollars de plus en série F
Parler: le réseau social des conservateurs américains est-il aussi libre qu’il le prétend?
Uber
Uber veut surfer sur la tendance des livraisons de courses à domicile via sa filiale Cornershop
Télécoms: Orange «doit faire de la place aux concurrents» sur le marché BtoB, estime l’Arcep
5G: en Europe, les préoccupations de souveraineté bousculent les projets de Huawei
Free: Xavier Niel présente sa nouvelle Freebox Pop
Coronavirus: les entreprises Tech françaises s’attendent à une baisse des ventes de 6,7%
Copy link