/ InsidersActualité

[INSIDERS] Google et Facebook profitent toujours d’un marché de la publicité digitale en croissance exponentielle

#Publicité: Google et Facebook profitent toujours d’un marché de la publicité digitale en croissance exponentielle

AFP – La croissance de la publicité digitale s’est accélérée à +17% en 2018 en France, selon l’Observatoire de l’e-pub, qui a publié jeudi une étude montrant que Google et Facebook bénéficient de l’essentiel de cette hausse. Le marché de la publicité numérique a atteint 4,87 milliards d’euros l’an dernier, selon cette étude effectuée par le cabinet PwC pour le Syndicat des régies internet (SRI) et l’Udecam.

Les investissements des annonceurs reflètent l’évolution des usages de consommation d’internet: les réseaux sociaux, la vidéo et le mobile s’imposent comme les principaux leviers de croissance.

Crédits : Shutterstock

Les dépenses dans le display (bannières, vidéos, contenus pour les marques) sur les réseaux sociaux ont ainsi atteint 1,09 milliard d’euros en 2018, soit un bond de 63% en un an. Une catégorie que dominent largement Facebook et l’une de ses applications, Instagram. Par comparaison, les recettes du display hors réseaux sociaux ne progressent que de 5%, à 886 millions d’euros en 2018. Côté supports, la part du mobile dans le marché publicitaire numérique (58%) dépasse pour la première fois celle de l’ordinateur. Les smartphones et tablettes ont capté 2,41 milliards d’euros, soit 42% de progression en un an. La vidéo, elle, est devenue incontournable quel que soit le support ou le type de site. Les dépenses pour des publicités vidéo en display ont ainsi presque doublé en un an, à 847 millions d’euros. En termes de parts de marché, le search (soit principalement Google) et les réseaux sociaux (publicités classiques et vidéo) s’arrogent 79% des dépenses en publicité numérique.

« Le search et les réseaux sociaux contribuent pour 94% de la croissance », ajoute l’étude. « On a probablement atteint des seuils », espère Sylvia Tassan Toffola, présidente du SRI et directrice générale déléguée de TF1 Publicité. « A un moment il faut quand même un peu de pluralisme, là on est dans le 80/20, nous on préfèrerait des proportions de type ‘deux tiers un tiers’ ». C’est la première année où tous les médias historiques (presse, radio, affichage…), même la télévision, voient leurs parts diminuer au sein du marché global de la publicité en France, tandis que la publicité numérique, devenue en 2016 le premier média publicitaire, passe de 34,5 à 39,2% du gâteau complet.

#Intel: Robert Swan devient officiellement le nouveau PDG

Robert Swan est le septième PDG de Intel, alors que l’entreprise fête ses 50 ans d’existence. Après avoir travaillé pour eBay et Electronic Data Systems Corp, il a été nommé directeur financier chez Intel. Todd Underwood, vice-président des finances de l’entreprise, deviendra directeur financier par intérim. L’entreprise de fabrication mondial de semi-conducteurs n’avait pas eu de PDG officiel depuis la démission de Brian Krzanich en 2018, suite à la découverte de sa liaison avec une employée.

Credit: Intel Corporation

Intel, qui a connu une perte de vitesse dans le secteur de la télécommunication, doit maintenant réaffirmer sa position face à ses concurrents. Samsung a déjà dépassé l’entreprise l’année dernière en obtenant le titre de plus grand fabricant de puces au monde. Intel a entamé son ascension en s’engouffrant dans la brèche de la 5G, malgré une baisse du marché du smartphone ayant fragilisé l’industrie toute entière.

#Piratage: l’outil d’espionnage « Karma » au coeur des iPhones

Karma, un outil d’espionnage sophistiqué acheté par les Émirats Arabes Unis, a été implanté dans certains iPhones de diplomates, d’activistes et de rivaux étrangers a révélé une enquête menée par Reuters. L’outil a été spécifiquement conçu pour s’en prendre aux téléphones d’Apple et ne fonctionnait pas sur Android. Il suffisait de recevoir un SMS pour en être victime, la cible n’ayant pas à ouvrir le message pour être affectée.

karanik yimpat / Shutterstock.com

Entre 2016 et 2017, Karma était déjà utilisé pour obtenir des photos, mots de passes, données de localisations, mails ou SMS. Les Émirats Arabes Unis ont acheté Karma à un pays étranger, et ont employé d’anciens agents des services de renseignement américains pour manipuler l’outil et mener les cyber-attaques.

Cette révélation s’inscrit dans une course aux cyber-armes menée entre le Quatar, l’Arabie saoudite et les Émirats Arabes Unis. Très peu de pays sont à ce jour capables de posséder ces outils, à l’instar de la Russie, des États- Unis et de la Chine. Reuters n’a pas été en mesure de déterminer avec certitude si Karma était toujours utilisé mais selon d’anciens responsables, des mises à jour de l’iPhone fin 2017 avaient rendu l’outil beaucoup moins efficace.

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Facebook/Google
[INSIDERS] Google et Facebook profitent toujours d’un marché de la publicité digitale en croissance exponentielle
La startup DreamQuark lève 14 millions d’euros pour son IA à destination des banques et des assureurs
Genius, la caisse connectée de La Poste, laisse 23 millions de logs d’entreprises en libre accès
YouTube
YouTube et les annonceurs: chronique d’une relation compliquée
Reconnaissance faciale
Inégalités, préjugés: des chercheurs appellent à réguler l’intelligence artificielle
Aircall lance une marketplace pour créer un écosystème d’applications B2B autour de la téléphonie
FinTech : Qwil lève 24,4 millions de dollars pour accorder des prêts aux freelances et aux petites entreprises
Copy link