Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
/ InsidersActualité

[INSIDERS] La cybercriminalité progresse en France

#Cybersécurité: la cybercriminalité progresse en France

Ce n’est plus un secret pour personne, les attaques en ligne ne cessent d’augmenter et la France n’est pas épargnée par ce phénomène de plus en plus inquiétant. Ce ne sont pas les chiffres du ministère de l’Intérieur qui vont dire le contraire. D’après un rapport réalisé par la délégation ministérielle aux industries de sécurité et à la lute contre les cybermenaces, les faits de cybercriminalité ont ainsi bondi de 32% entre 2016 et 2017, avec plus de 63 500 cas recensés l’an passé. Au total, le rapport estime à 320 000 le nombre de victimes d’attaques en ligne lors de l’année écoulée.

Crédits : Shutterstock.

Pour lutter face à ce fléau, le ministère de l’Intérieur prévoit de recruter 800 agents spécialisés dans les cybermenaces d’ici 2023. D’ici l’automne, une feuille de route pour lutter contre les attaques en ligne doit également être établie. Celle-ci vise à faire de la France «une des nations les plus en pointe en matière de lutte contre les cybermenaces», indique Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur. Trois grands axes de développement seront à l’honneur pour cette feuille de route : prévenir, enquêter et innover.

#IronCar: une course de mini-voitures autonomes ce week-end à Paris

S’il faudra attendre quelques années pour voir des voitures autonomes rouler dans les rues de Paris, des véhicules miniatures dotés d’intelligence artificielle débarqueront dès ce week-end dans la capitale. Paris accueillera ce samedi 23 juin le premier championnat de mini-voitures autonomes, baptisé «IronCar». La course se déroulera à 13 heures au Square, dans le XIème arrondissement.

Crédits : IronCar.

Inspirée de la course DIY Robocars aux États-Unis, la compétition IronCar a été lancée en France en février dernier, sous l’impulsion du magazine Silex ID, de l’agence de communication Raoul et de Grégory Renard, fondateur et CEO de xBrain. Ouverte à tous et gratuite, la compétition vise à éduquer le plus grand nombre aux techniques d’intelligence artificielle appliquées à la voiture autonome. Dans le cadre de la course parisienne, Aurélie Jean, scientifique numéricienne et entrepreneuse qui oeuvre en faveur du code et de l’intelligence artificielle, et Laurent Hautefeuille, directeur Business Development Self Driving Trucks chez Uber, seront présents.

IronCar veut positionner la France dans le Top 3 des courses de mini-voitures autonomes dans le monde et soutenir le leadership de l’Hexagone en matière d’intelligence artificielle. Plus concrètement, cette compétition veut favoriser la démocratisation de l’intelligence artificielle et du machine learning auprès de tous les publics et déployer des courses dans les grandes villes de France.

#Tips: les chauffeurs Uber ont engendré 600 millions de dollars de pourboire en un an

Les chauffeurs Uber ont cumulé 600 millions de dollars de pourboire depuis la mise en place de cette option il y a un an. Au cours des trois derniers mois, les pourboires ont été en hausse de 30 % grâce notamment à la nouvelle possibilité d’attribuer un pourboire au chauffeur avant la fin de la course. Une possibilité ajoutée par la compagnie de VTC au mois de mai.

Crédit: Uber

Deux mois après le lancement de l’option « pourboire », les chauffeurs avaient recueilli 50 millions de dollars, un montant qui avait atteint 200 millions de dollars six mois après. Les utilisateurs semblent donc s’être familiarisés avec cette option. Uber était pourtant réticent à l’idée de sa mise en place mais avait cédé sous la pression des chauffeurs.

#Prime: Amazon lance un service qui permet d’essayer les vêtements avant de les acheter

Amazon propose encore un nouveau service pour les détenteurs d’un compte Amazon Prime aux États-Unis. Après une phase de test, le géant américain du e-commerce lance officiellement « Prime Wardrobe ». Ce service permet aux clients de commander entre 3 et 8 articles, de les essayer, de garder ceux qu’ils souhaitent et de n’être facturés que pour ces produits-là, après avoir retourné les autres. Ils ont une semaine pour rendre les articles. Il n’y a pas de frais de livraison ou de retour.

Crédit: Amazon

Une partie du site est dédiée aux articles qui peuvent être commandés avec cette option et cela comprend des vêtements, des chaussures ou encore des bijoux. Le choix est donc plus limité que sur l’ensemble du site mais a déjà convaincu de belles marques comme Tommy Hilfiger, Adidas ou encore Levi’s. Avec ce service, Amazon souhaite répondre à l’émergence des sites d’achat personnalisés comme Stitch Fix.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This