/ InsidersActualitéBusinessTech

[INSIDERS] Les 5 infos Tech pour briller en société

#Streaming: Netflix se rapproche des 110 millions d’abonnés… et continue de repousser la concurrence

Reed Hastings, le CEO de Netflix, peut garder le sourire. Au troisième trimestre, le géant américain de la vidéo à la demande a engrangé 5,3 millions d’abonnés supplémentaires, dont 4,45 millions à l’international et 850 000 aux États-Unis. Ces chiffres sont meilleurs que les propres prévisions du groupe, qui tablait sur 4,4 millions d’abonnés supplémentaires, dont 3,7 millions à l’international. Après avoir passé la barre des 100 millions d’abonnés cet été, le spécialiste de la vidéo à la demande compte désormais 109,3 millions d’abonnés.

Reed Hastings, cofounder et CEO de Netflix. Crédit photo : JD Lasica

Entre juillet et septembre, Netflix a vu son chiffre d’affaires grimper de 30%, à 2,99 milliards de dollars. Dans le même, le bénéfice net a atteint 130 millions de dollars, contre 52 millions de dollars un an plus tôt. Même à l’international, qui était jusqu’ici le talon d’Achille de Netflix, la plateforme américaine est parvenue à dégager un bénéfice net de 62 millions de dollars au troisième trimestre alors qu’elle avait concédé une perte de 69 millions de dollars à la même période l’an passé.

Au-delà de ses bons chiffres trimestriels, Netflix continue surtout de creuser un peu plus le fossé avec la concurrence. En l’espace d’un an, le titre du mastodonte américain s’est envolé de 64% à Wall Street tandis que ses rivaux ne parviennent pas à décoller en Bourse. Selon CNBC, le titre de Disney a ainsi perdu 6% en un, celui d’AT&T a chuté de 15% et celui de Discovery s’est effondré de 30%.

Evolution du titre Netflix sur un an. Crédit : CNBC

Netflix n’entend pas ralentir sa machine infernale dans la mesure où le groupe américain vise 6,3 millions d’abonnés supplémentaires au quatrième trimestre. Pour séduire de nouveaux abonnés, le géant de la vidéo à la demande va investir 7 à 8 milliards de dollars dans la production de contenus originaux en 2018.

Netflix hits new all-time high after blowout earnings from CNBC.

#NeverTooLate: Marie Ekeland à la tête du Conseil national du numérique

La capital-risqueuse Marie Ekeland prendra prochainement la présidence de Conseil national du numérique. C’est Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, qui l’annonce dans les colonnes du Monde.

Sans président depuis le 20 janvier 2017, date de la démission du même Mounir Mahjoubi parti rejoindre la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, le Conseil était resté aux mains de ses trois vice-présidents : Sophie Pène, professeur à l’Université Paris Descartes, Guy Mamou-Mani, co-président du groupe Open et Amal Taleb, directrice adjointe des affaires publiques chez SAP. Les trois ont démissionné entre juillet et octobre, exprimant publiquement leur mécontentement quant à la déshérence à la tête du Conseil : « Nous n’avons eu aucune information. Je ne comprends pas ce comportement », a déclaré Guy Mamou-Mani (et par ailleurs candidat à la présidence) au journal Le Monde.

Marie Ekeland. Crédit : FrenchWeb

Avec cette nomination, Mounir Mahjoubi reprend désormais la main sur l’institution : « Le CNNum ne marchait plus. On a tout changé. Il nous fallait un peu de temps », a-t-il déclaré au quotidien. Marie Ekeland, membre du CNNum depuis février 2016, a passé neuf ans chez Elaia Partners, en tant qu’associée, où elle contribua au développement de Criteo, Showroomprivé.com. ou Parrot. Elle a cofondé le fonds d’investissement Daphni en 2015. Très impliquée et reconnue dans l’écosystème de la French Tech, elle est co-fondatrice et co-Présidente de l’association France Digitale. Elle siège ou a siégé aux boards de diverses entreprises, comme Parrot, Showroomprivé, Criteo, Teads, Ykone, Allmyapps et Scoop.it.

#Spotted: le portfolio Kima Ventures d’un coup d’oeil

Repéré sur le Twitter de Jean de La Rochebrochard, partner Kima Ventures, le portfolio qui embrasse l’ensemble des deals de la holding d’investissement de Xavier Niel. Kima Ventures reçoit 400 à 500 dossiers par semaine, pour en retenir deux, soit une centaine de deals par an, dont plus d’un tiers en France, pour une moyenne de 150 000 euros par opération. Au total, plus de 400 startups recensés ici !

#Robots: bientôt un statut juridique pour l’IA

Un pas de géant pour un petit pays. L’Estonie se félicite d’être le premier pays à réfléchir à un statut juridique pour l’intelligence artificielle et les robots, selon une information révélée par Bloomberg. «Si nous saisissons cette opportunité en tant que gouvernement, nous pourrions être l’un des pionniers», a déclaré Siim Sikkut, responsable de la stratégie informatique du gouvernement estonien. Le projet à l’étude propose la création du terme «agent-robot», un statut juridique entre la personne physique et la personne morale.

Si l’Estonie se préoccupe si tôt d’un statut juridique pour l’IA et les robots, c’est que le pays est déjà très impliqué dans le développement des nouvelles technologies. Le gouvernement a ainsi autorisé le vote par Internet à l’échelle nationale et a créé une plateforme destinée aux étrangers appelée E-residency. D’un autre côté, le parlement estonien a autorisé en juin dernier, à Tallinn, la circulation sans assistance humaine des robots de livraison de colis de la société Starship Technologies. Ces derniers peuvent se déplacer à une vitesse maximale de 6km/h.

A l’échelle européenne, le parlement travaillerait sur une réglementation à propos des robots. Déjà de nombreuses entreprises et personnalités comme Max Tegmark, professeur de physique au MIT, se questionnent sur le droit des machines. Si une voiture sans chauffeur est responsable d’un accident, l’IA ne peut-elle pas souscrire à une assurance? Et si les robots deviennent meilleurs investisseurs que les hommes en Bourse, que se passera-t-il ? Vous avez deux heures.

A lire sur LeTemps.ch : Les robots obtiendront leur propre statut juridique

#Free: Révolution gratuite pour tout le monde, Freebox V7 en vue ?

Il est possible pour tous les abonnés Free de basculer sans frais sur la box Révolution jusqu’au 31 octobre 2017. Cette offre, disponible depuis début octobre pour les abonnés Freebox Mini 4K, avait suscité le mécontentement chez certains possesseurs de Freebox V5 / Crystal. Eux aussi pourront donc désormais bénéficier de cette offre. Jusqu’à présent, la migration coûtait 50 euros pour les frais de migration, et 19 euros de frais d’envoi. L’abonnement mensuel Freebox Révolution (avec TV by Canal) revient à 39,99 euros. Outre le bon plan promo, dont vous serez bien-aise, doit-on voir, dans ce qui pourrait s’assimiler à un déstockage, un indice quant à une arrivée prochaine de la nouvelle Freebox V7 ?

 

Webedia recherche son stagiaire en Communication B2B (H/F)



Avec plus de cinquante sites et applications dans le monde (Allociné, jeuxvideo.com, PurePeople, Puretrend, 750g.com, Easyvoyage, Tudo Gostoso…) et des chaînes puissantes sur les plateformes vidéo, le groupe Webedia rassemble plus de 90 millions de visiteurs uniques mensuels sur l’ensemble des écrans et plus de 27 millions en France (source Webedia et Médiamétrie/NetRatings, Internet global, octobre 2015). Webedia propose des solutions de publicité, de e-commerce, et accompagne également ses clients dans la définition et la réalisation de leurs stratégies digitales, CRM, sociales et de brand publishing.

Notre forte croissance nous amène aujourd’hui à recruter les talents qui participeront à notre développement.
Vous avez une véritable appétence pour la communication et bénéficiez d’une bonne culture digitale ?
Rejoignez Camp de Bases !

Vos missions :

Sous la responsabilité de la Chargée de communication, vous rejoignez une équipe jeune et dynamique pour une durée de 6 mois dans nos bureaux à Levallois Perret. Votre mission sera d’accompagner la stratégie de diffusion des contenus sur les réseaux sociaux, par email et par voie de presse.

En savoir plus
Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This