/ InsidersActualité

[INSIDERS] Tourisme: les 13 start-up sélectionnées pour la nouvelle promotion de l’incubateur Welcome City Lab

#Tourisme: les 13 start-up sélectionnées pour la nouvelle promotion de l’incubateur Welcome City Lab

Paris, première destination touristique au monde, se devait d’avoir son incubateur dédié à l’innovation dans le secteur du tourisme. C’est chose faite depuis 2015 avec le Welcome City Lab créé par la ville de Paris et l’agence de développement économique et d’innovation Paris&Co. L’incubateur revient pour une 6e saison avec une sélection de 13 start-up.

Quelles sont ces 13 start-up censées imaginer le tourisme de demain?

  • Andyamo
    Il s’agit d’un outil qui accompagne tous les profils d’utilisateurs dans leurs déplacements en prenant en compte leurs particularités: familles avec des jeunes enfants, personnes à mobilité réduite….
  • Bonport
    La start-up conçoit et exploite des lieux situés au cœur des gares et aéroports qui peuvent être réservés en ligne et offrent différentes des services de connectivités, de restauration…
  • Dilotel
    La solution permet la revente de réservations d’hôtel non annulables et non remboursables.
  • Memories Magic Selfies
    Une application qui permet de créer une vidéo, en moins de 30s, à partir de selfies pour particuliers et professionnels.
  • Questo
    L’application aide les locaux et les voyageurs à explorer, de manière gamifié, les villes et musées.
  • Vizeer
    La technologie Vizeer s’appuie sur une caméra connectée qui permet l’automatisation de la diffusion de l’ambiance de son établissement simultanément sur le web, les réseaux sociaux et des applications mobiles partenaires.
  • Patrivia
    Plateforme dédiée au patrimoine pour découvrir, planifier et réserver toutes vos visites culturelles à travers le France et la Belgique.
  • Tabhotel
    La start-up propose des solutions de digitalisation pour l’accueil hôtelier avec 5 bornes et 7 applications complémentaires pour changer la manière dont les clients le check-in et check-out.
  • Urban Expé
    Urban Expé réalise des expériences interactives scénarisées dans le domaine des loisirs et plus spécifiquement les secteurs du tourisme et du sport.
  • Tookki
    Application détaillée et collaborative qui a pour but de faire découvrir les adresses durables et écolos en milieu urbain.
  • Weekome
    Weekome est un site de location meublée (maisons et appartements) de courte et moyenne durée.
  • Sab System
    La start-up propose une solution Cloud pour « numériser » les hôtels.
  • Eliro
    Plateforme mettant en relation les entreprises et CE/CSE (comité d’entreprise/comité social et économique) avec des prestataires de loisirs et de voyage pour faciliter l’organisation de sortie et de courts-séjours.

Au total, depuis sa création, le Welcome City Lab a accompagné plus de 100 start-up.

#BanqueAssurance: « les établissements doivent encore plus explorer les voies de l’automatisation et de l’IA », selon l’ACPR

AFP– L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le superviseur français de la finance, a vanté mardi la bonne santé des secteurs de la banque et de l’assurance en France, tout en plaidant pour une poursuite des transformations dans divers secteurs.

Dans son rapport annuel, l’ACPR a vanté « des banques et des assureurs français solides » dans un contexte de taux bas très pénalisants et de révolution numérique des usages des consommateurs. Plus particulièrement, « les banques françaises ont renforcé leur solvabilité et sont aujourd’hui résistantes. Leurs fonds propres ont ainsi presque triplé depuis la crise (de 2008, ndlr)« , a souligné lors de la conférence de presse François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France et président de l’ACPR.

« Au cours des dix dernières années, les banques françaises ont accompli un chemin considérable dans un environnement économique, financier et réglementaire exigeant« , a-t-il ajouté. S’agissant des assurances, le secteur « a connu une bonne dynamique de développement« , tant en assurance vie que non vie et « toutes les branches d’activité contribuent à cette bonne performance« , a pour sa part estimé Bernard Delas, le vice-président de l’ACPR lors de cette même conférence.

Ce faisant, le marché français de l’assurance « s’est encore renforcé en 2018, puisqu’en dépassant le Royaume-Uni, il est devenu numéro un en Europe sur le critère de la taille de ses actifs. C’est aussi un marché qui sait s’adapter, malgré les difficultés et les multiples défis auxquels il est confronté« , a poursuivi M. Delas. Le superviseur français n’en a pas moins appelé les acteurs français de la banque et de l’assurance à la vigilance sur « trois facteurs d’attention ».

Le maintien d’un environnement de taux bas « contribue à réduire la marge nette d’intérêt des banques de détail qui se financent par des dépôts (…) et le rendement des placements des assureurs« , a souligné M. Villeroy de Galhau, relevant que « certains systèmes bancaires, dans les pays nordiques notamment, ont de meilleures rentabilités avec des taux d’intérêt au moins aussi bas« . Le superviseur français estime par ailleurs que, face à la mutation des usages en lien avec la révolution numérique, « les établissements financiers devront dégager de nouveaux gains de productivité et de nouveaux services personnalisés, en explorant encore plus les voies de l’automatisation et de l’intelligence artificielle« , a déclaré le gouverneur. Il a enfin souligné qu’en dix ans, les banques d’investissement européennes avaient perdu « dix points de part de marché au profit des banques américaines » et estimé qu’en dépit des efforts déjà fournis « d’importants chantiers demeurent en matière d’industrialisation des processus et des flux ».

#IPO: l’opérateur télécoms Airtel Africa prévoit d’entrer en Bourse à Londres

AFP – L’opérateur télécoms Airtel Africa a dévoilé mardi un projet d’introduction en Bourse sur le marché londonien où il compte lever des fonds pour réduire sa dette. Le groupe appartient à l’entreprise indienne Bharti Airtel et se présente comme le deuxième plus gros opérateur mobile en nombre d’abonnés en Afrique, où il est présent dans 14 pays, dont le Nigeria, son principal marché, la République démocratique du Congo (RDC), le Kenya ou encore le Rwanda.

Crédit: Airtel

Il dispose de 99 millions de clients pour un total de plus de 3 000 employés. Son chiffre d’affaires annuel s’établit à 3 milliards de dollars associé à un bénéfice net de 450 millions de dollars. Dans un document financier publié à la Bourse de Londres, Airtel Africa dit vouloir placer 25% de son capital sur le marché. Il envisage par ailleurs de se coter au Nigeria. Il ne donne aucun calendrier mais indique vouloir utiliser l’argent levé au cours de cette opération pour réduire sa dette.

Selon l’agence Bloomberg, l’opérateur pourrait lever environ 1 milliard de dollars et faire son entrée en Bourse à Londres au mois de juin. Airtel Africa avait déjà levé 1,25 milliard de dollars auprès d’investisseurs, lui octroyant alors une valorisation située autour de 4,4 milliards de dollars. Pour attirer les potentiels investisseurs, l’opérateur insiste sur les perspectives de croissance du continent africain et le développement à grande vitesse de l’utilisation de téléphones mobiles notamment pour des opérations bancaires.

« Les 14 pays dans lesquels nous opérons offrent un fort potentiel de croissance du PIB et ont des populations jeunes et de plus en plus nombreuses« , qui manquent par ailleurs d’infrastructure bancaire, note Raghunath Mandava, directeur général de la société. Ce contexte « doit nous permettre de faire croître nos activités à la fois dans les télécoms et les paiements », souligne-t-il.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[INSIDERS] Tourisme: les 13 start-up sélectionnées pour la nouvelle promotion de l’incubateur Welcome City Lab
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Share via
Copy link