AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsTech

IoT : Google s’offre Xively pour 50 millions de dollars

Google veut s’appuyer sur le cloud pour mieux s’implanter dans l’Internet des objets. Dans ce sens, la firme de Mountain View vient d’annoncer le rachat de la société américaine Xively, qui développe une plateforme cloud dédiée à l’IoT, auprès de LogMeIn, spécialiste de la connectivité via le cloud. Le montant de l’opération s’élève à 50 millions de dollars. LogmMeIn, qui avait déboursé 12 millions de dollars en 2014 pour mettre la main sur Xively, a précisé qu’il abandonnait le marché de la connectivité pour l’IoT.

Fondée en 2003 par Usman Haque, Xively développe une plateforme cloud permettant aux fabricants de terminaux d’intégrer la connectivité dans le design de leurs objets connectés. Cette plateforme IoT clé en main propose également des outils de stockage de gestion et un tableau de bord analytique.

Google Cloud rapporte 1 milliard de dollars par trimestre

Dans le cadre de cette acquisition, la technologie et les effectifs de Xively seront intégrés à la division Cloud IoT Core, dédiée à la gestion et l’intégration de données issues des objets connectés. De cette manière, Google disposera d’une plateforme IoT dans son portefeuille de produits qui doit lui servir de tremplin vers le marché croissant de l’IoT. «D’ci 2020, nous estimons qu’environ 20 milliards d’objets connectés seront en ligne et que l’analyse et le stockage de données dans le cloud sont désormais la pierre angulaire de toute solution IoT réussie», estime Antony Passemard, chef de la gestion produit chez Google Cloud IoT.

Outre l’IoT, le rachat de Xively permet également à la filiale d’Alphabet de se renforcer dans le cloud. Selon Sundar Pichai, le patron du géant américain, Google Cloud rapporte désormais 1 milliard de dollars par trimestre. La somme paraît dérisoire dans les 32,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires engrangés par Google au dernier trimestre 2017. Bien que la grande majorité des revenus de la firme de Mountain View proviennent de la publicité (27,2 milliards de dollars entre octobre et décembre), les revenus générés par ses services cloud. Sur ce segment, Google doit notamment affronter Amazon Web Services, dont la majorité de l’activité est réalisée dans l’infrastructure.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer