BusinessHR TechInvestissementsLes levées de fondsStartup

Iziwork lève 12 millions d’euros pour dépoussiérer le marché de l’intérim

Si le marché de l’intérim en France n’est pas encore une référence en matière de transformation digitale, il rattrape aujourd’hui son retard sous l’impulsion de nombreuses startups qui ambitionnent de réinventer le secteur. Parmi ces nouveaux acteurs, Iziwork vient de boucler un tour de table de 12 millions d’euros en série A.

L’opération a été réalisée auprès de Cathay Innovation et de son investisseur historique, Global Founders Capital (GFC), le fonds lancé par l’incubateur berlinois Rocket Internet. Ce dernier avait déjà participé à un tour de table de 4,5 millions d’euros de la jeune pousse française il y a un an, aux côtés de Maximilian Bittner, fondateur de l’e-commerçant asiatique Lazada, propriété du groupe Alibaba depuis 2016. 

Fondée l’an passé par Mehdi Tahri et Alexandre Dardy, respectivement passés par Amazon et Lazada, Iziwork a pour objectif de désintermédier le marché de l’intérim face aux acteurs historiques du secteur, à l’image d’Adecco ou de Manpower. Dans ce cadre, la société a développé une plateforme visant à simplifier le rapprochement entre les travailleurs et les entreprises proposant des missions.

2,5 millions de travailleurs intérimaires en France

Se présentant comme une alternative digitale aux agences physiques d’intérim, l’entreprise espère simplifier le quotidien des 2,5 millions de travailleurs intérimaires en France, notamment en automatisant les tâches administratives et en prônant un environnement méritocratique pour mettre en avant les intérimaires les plus fiables. En France, le marché de l’intérim pèse près de 27 milliards d’euros. 

Avec ce tour de table, Iziwork prévoit de doubler ses investissements en R&D et d’accélérer son déploiement commercial dans l’Hexagone. Dans le même temps, la société va renforcer ses effectifs pour atteindre les 300 collaborateurs dans les prochains mois. A ce jour, Iziwork revendique 200 000 inscrits sur son application et plus de 200 entreprises clientes, dont le groupe Casino et Fnac Darty, dans une centaine de villes françaises. L’entreprise indique qu’elle propose chaque semaine entre 200 à 300 postes à pourvoir.

Sur le marché de la digitalisation de l’intérim, la jeune pousse se retrouve face à de nombreux acteurs. Ainsi, Side, Qapa, Bruce, Brigad, Badakan ou encore Extracadabra se bousculent pour digitaliser et optimiser le marché du recrutement des intérimaires.

Iziwork : les données clés

Fondateurs : Mehdi Tahri et Alexandre Dardy
Création : 2018
Siège social : Paris
Effectifs : 160 collaborateurs
Secteur : RH
Activité : digitalisation du marché de l’intérim


Financement : 12 millions d’euros en série A en octobre 2019 auprès de Cathay Innovation et de Global Founders Capital (GFC), le fonds lancé par l’incubateur berlinois Rocket Internet, 4,5 millions d’euros en septembre 2018 auprès de Global Founders Capital (GFC) et de Maximilian Bittner, fondateur de l’e-commerçant asiatique Lazada…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Iziwork lève 12 millions d’euros pour dépoussiérer le marché de l’intérim
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Instagram
Reels, l’arme d’Instagram pour contrer l’ascension fulgurante de TikTok
Comment les indépendantistes catalans usent du numérique contre Madrid
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
FinTech: Revolut continue de recruter des têtes d’affiche de la finance
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Copy link