BusinessDecode BusinessFoodTechHR TechTVWe Love Innovation

Inside Brigad : quand les startups prennent le relais des acteurs historiques sur le marché de l’intérim

Un reportage We Love Innovation de Maxence Fabrion et Joseph Postec

En France, le marché de l’intérim pèse près de 27 milliards d’euros, une manne conséquente sur laquelle on retrouve désormais des startups qui entendent bien tirer leur épingle du jeu face aux mastodontes du secteur. Face à à Adecco, Manpower ou encore Randstad, ces dernières espèrent capter 15% du chiffre d’affaires total du secteur à l’horizon 2020. Parmi les acteurs émergents, Brigad a choisi d’occuper le segment de l’hôtellerie-restauration, un secteur très touché par le travail au noir et les impayés.

Fondée en novembre 2015 puis lancée en octobre 2016 par Florent Malbranche, Alexandre Rovetto et Jean Lebrument, Brigad a mis sur orbite une plateforme de recrutement dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Un concept qui a valu au service d’être assimilé à un «Uber de l’intérim». La comparaison fait d’autant plus sens que la jeune pousse française a été soutenue financièrement par la plateforme américaine de VTC. Brigad a en effet été l’un des quatre lauréats du concours «UberPITCH» en 2016. Car de la même manière qu’Uber permet à un passager de trouver instantanément un chauffeur disponible, Bridgad permet aux gérants de restaurants et d’hôtels de trouver rapidement un travailleur indépendant pour des missions courtes.

L’international et de nouvelles verticales dans les prochains mois 

Pour ce faire, la start-up parisienne a développé un algorithme qui permet aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration de trouver en quelques minutes une personne disponible, avec un profil correspondant aux attentes et aux besoins de l’établissement, pour des missions de quelques heures à quelques jours. Pour faciliter la tâche aussi bien pour le travailleur que l’établissement, la société s’occupe de la partie transactionnelle (contrat, assurance et paiement). Quant au modèle économique, il repose sur le prélèvement d’une commission de 25% sur chaque transaction. A ce jour, la start-up revendique plus de 400 missions réalisées chaque jour.

Positionnée face à des start-up comme Qapa, Bruce, Badakan et Extracadabra qui proposent également des plateformes pour digitaliser et optimiser le marché du recrutement des intérimaires, Brigad n’entend pas se limiter à l’Hexagone et au seul secteur de l’hôtellerie-restauration. Pour cela, la jeune pousse a bouclé un tour de table de 6 millions d’euros en mai dernier. 

Brigad : les données clés

Fondateurs : Florent Malbranche, Alexandre Rovetto et Jean Lebrument
Création : 2015
Siège social : Paris
Effectifs : 70 collaborateurs
Secteur : RH
Activité : service de mise en relation entre freelances et établissements de l’hôtellerie-restauration
Concurrents : Qapa, Bruce, Gojob, Badakan, Extracadabra…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Inside Brigad : quand les startups prennent le relais des acteurs historiques sur le marché de l’intérim
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link