Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessEuropeHR TechInvestissementsLes levées de fondsStartup

5 millions d’euros pour faire de Bruce la référence de l’intérim 2.0

Le montant

La start-up parisienne Bruce, qui digitalise l’agence d’intérim, a bouclé un tour de table de 5 millions d’euros auprès de Sofiouest et du Fonds Ambition Numérique, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir doté de 57 milliards d’euros.

Le marché

Fondée en 2016 par Adrien Moreira et Henrik Perrochon, Bruce a mis sur pied une plateforme pour permettre aux entreprises d’avoir plus facilement recours au travail temporaire, de type CDD et intérim. Sorte de «Tinder de l’intérim», la solution repose sur un algorithme de matching pour trouver le talent le plus adapté au besoin d’un client.

A l’inverse des agences d’intérim classiques, Bruce se veut entièrement digital. En effet, de l’entretien, qui s’effectue en visioconférence, à la finalisation du contrat de travail, signé électroniquement, le processus est totalement dématérialisé. Dès qu’une mission correspond aux envies et aux disponibilités d’un candidat, ce dernier, averti par une notification en temps réel, peut aussitôt l’accepter ou la refuser. De son côté, l’employeur peut laisser Bruce sélectionner le meilleur profil ou bien visionner le CV vidéo des candidats pour faire son choix. La notation des profils aide également les employeurs dans leur processus de recrutement. Pour se rémunérer, la société prélève une commission comprise entre 15% et 20% du salaire versé au candidat recruté.

Avec ce concept, Bruce se positionne en alternative aux géants de l’intérim, comme Adecco et Randstad. Le marché français représente un potentiel immense pour les acteurs du secteur puisque celui-ci est estimé à 27 milliards d’euros selon Xerfi. A ce jour, la société assure que plus de 100 000 talents ont utilisé sa solution pour trouver des missions.

Les objectifs 

Avec ce tour de table, Bruce prévoit d’accélérer son déploiement en France, en ciblant principalement les ETI et les grands groupes. La jeune pousse entend également renforcer ses effectifs, en passant d’une quinzaine de salariés à l’heure actuelle à une cinquantaine de collaborateurs d’ci 2019. «Avec cette levée, nous pouvons nourrir notre ambition de faire de Bruce l’application No. 1 de l’emploi en France. Nous allons continuer à investir dans la R&D afin de commercialiser la meilleure solution pour trouver un emploi ou recruter et ainsi contribuer à fluidifier le marché de l’emploi», indique Adrien Moreira, co-fondateur et directeur général de Bruce.

Bruce : les données clés

Fondateurs : Adrien Moreira et Henrik Perrochon
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : digitalisation du recrutement temporaire
Financement : 5 millions d’euros en juillet 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This