ActualitéRetail & eCommerceTV

Jacques-Antoine Granjon: « C’est la fin des pure players »

C’est le « plus grand magasin de France » et l’une des plus belles réussites du e-commerce mondial : Vente-privée totalise aujourd’hui plus de 2.5 millions de VU par jour, et voit son chiffre d’affaire dépasser le milliard d’euros, alors qu’il était de 650k€ en 2002.

Jacques-Antoine Granjon nous reçoit dans son très atypique bureau et entre dans le détail sur le nouveau catalogue d’offres événementielles (musique, spectacles, applications mobiles, vin…), sur le difficile marché américain où il a lancé Vente-privée il y a 1 an, et sur la récente visite de la Ministre Fleur Pellerin dans ses locaux de la Plaine Saint-Denis.

« Jag », qui entreprend depuis 28 ans et a cotoyé nombre de patrons du web, observe que la toute première génération des pure players e-commerce laisse place aujourd’hui au cross-canal et aux acteurs de la distribution.

Interview de Jacques-Antoine Granjon, PDG de Vente-privée, co-fondateur de l’école « l’EEMI, et multi-investisseur :

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

7 commentaires

  1. Très belle interview. Jacques-Antoine Granjon évoque la fin des pure players. Peut-être pas pour les e-commerçants de type low-cost, qui ont une stratégie de prix bas, misent tout sur la période de Noël, et maitrisent complètement les différents axes du webmarketing en étant présents sur les sites de ventes privées, comparateurs, moteurs de recherche … Pour les autres qui visent la qualité, une relation de proximité avec leurs clients, une présence par des magasins physiques est effectivement incontournable, mais ce sont surtout les gros acteurs de la distribution qui peuvent se le permettre.

    Par ailleurs, complètement d’accord avec lui sur la reconnaissance que les politiques devraient avoir envers nos sociétés françaises qui réussissent, sont copiées et créent de nombreux emplois plutôt que sur ces grands groupes media internationaux qui nous font « l’honneur » de s’installer en France mais ne créent que peu d’emplois et surtout payent si peu d’impôts. Mais bon, c’est un autre sujet.

  2. Avant de parler sur vente-privée des applications mobile, ils devraient avoir une appli android qui fonctionne, ça ferait plus sérieux.
    Quelques portes ouvertes enfoncés sur certains sujets.

    Mais globalement intéressant, une belle réussite. Bien d’accord sur le volet politique.

    50.000 postes dans le web oui, mais les entreprises françaises (pas les étrangères) veulent toujours l’employé mouton à 5 pattes avec 10 ans d’expérience payé comme un junior. Politique sociale des entreprises à revoir !

    on va excuser le fait que beaucoup de marques refourgues des vêtements fabriqués exprès pour l’occasion pour faire croire à des modèles de luxe pour féliciter pour cette réussite.

Bouton retour en haut de la page
Jacques-Antoine Granjon: « C’est la fin des pure players »
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises
Streaming: 6 mois après son lancement, Quibi cherche déjà un repreneur
Netflix: le déconfinement ralentit sa croissance sur ses marchés matures tandis que l’action chute
[Webinar] Passez de 3 semaines à 3 heures avec la signature électronique