ActualitéAmérique du nordLes levées de fondsObjets connectés

Jawbone lève des fonds, mais voit sa valorisation divisée par deux

Jawbone vient de lever 165 millions de dollars (environ 151,4 millions d'euros), rapporte Re/code, auprès de KIA (Kuwait Investment Authority), en tant que principal investisseur, et de plusieurs de ses actionnaires historiques, dont Sequoia Capital. L'opération diviserait cependant par deux la valorisation de l'entreprise américaine, à 1,5 milliard de dollars, précise le site.

Fondée en 1999, l'entreprise américaine développe des objets connectés pour le suivi des activités physiques. Il s'agit principalement de bracelets et de montres connectés qui récupèrent des données tout au long de la journée, celles-ci étant ensuite consultables depuis une application mobile. L'individu obtient ainsi des statistiques sur la marche, le suivi du sommeil ou même, grâce à une application, sur son alimentation.

Ces derniers mois, Jawbone a été concurrencée par l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, dont l'Apple Watch qui propose également des applications de suivi des activités physiques. De son côté, Fitbit, un autre acteur des bracelets connecté, a lui aussi décidé d'accélérer l'an passé et s'est introduit en Bourse l'an passé, levant plus de 700 millions de dollars.

D'autres groupes, comme le Chinois Xiaomi se positionnent également avec sa gamme d'accessoires connectés, y compris en Europe et en Amérique du Nord. Ainsi, dans un secteur toujours plus concurrentiel, Jawbone avait même licencié environ 15% de ses employés, soit environ une soixantaine d'employés. L'entreprise, dont le siège social est basé à San Francisco, avait également fermé son bureau de New York.

Création : 1999

Siège social : San Francisco (Etats-Unis)

Activité : développement d'objets connectés

Concurrents : Apple Watch, Fitbit…

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Jawbone lève des fonds, mais voit sa valorisation divisée par deux
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link