AcquisitionActualitéTech

Jeux vidéo : Twitch rachète GoodGame pour monétiser son audience

twitchTwitch, la plate-forme de vidéo dédiée aux adeptes de jeux vidéo, rachetée par Amazon en août pour 970 millions de dollars, vient de mettre la main sur GoodGame, une agence marketing spécialisée dans l’e-sport et les jeux en ligne (collaboration avec des équipes de joueurs, gestion des tournois, apports d’annonceurs…).

L’entité permettra à Twitch de monétiser son audience et d’élargir son offre à destination des annonceurs qui souhaitent adresser un public ciblé (publicités, sponsoring, merchandising…).

1,1 million de « broadcasters »

« GoodGame était un choix naturel pour Twitch en raison de notre expérience commune dans la création de solutions de monétisation pour les partenaires et pour aider les sponsors à tirer le maximum de leurs investissements » explique Kevin Lin, COO de Twitch. « Notre but est d’aider à soutenir le plus de joueurs et de broadcasters possible en canalisant les revenus dans notre communauté, et faire en sorte qu’elle reste ici » ajoute Alexander Garfield, CEO de GoodGame.

Fondé en 2011 par Justin Kan et Emmett Shear, Twitch revendique une audience de 60 millions d’internautes chaque mois et une communauté de 1,1 million de broadcasters (les internautes qui diffusent leur session de jeux vidéo sur la plate-forme).

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Jeux vidéo : Twitch rachète GoodGame pour monétiser son audience
Silicon Valley : un exode de San Francisco vers des villes moyennes américaines se prépare
Les Déterminés, une transformation digitale pour soutenir les entrepreneurs des quartiers populaires et ruraux
Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État
Coronavirus: l’État débloque un fonds au secours des startups françaises convoitées à l’étranger
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
Hyperconnexion : « se connecter aux autres pour éviter de se connecter à soi-même »
Copy link