ActualitéChiffres ClesData Room

La « fraude publicitaire » pourrait coûter 6,3 milliards de dollars en 2015

LE CHIFFRE – Selon une étude réalisée par l’Association of National Advertisers et White Ops, une société new-yorkaise spécialisée dans la détection des fraudes, les robots qui servent à frauder pourraient coûter près de 6,3 milliards de dollars en 2015 aux annonceurs.

Ces « bots » sont des programmes et des logiciels informatiques pilotés à distance. Ceux-ci simulent une activité qui pourrait s’apparenter à un comportement humain de navigation sur Internet : visionner des publicités, regarder des vidéos, naviguer de sites en sites…

Toujours selon l’association, 23% des vidéos seraient ainsi visionnées par des robots, contre 11% pour les publicités display. L’étude a été réalisée en analysant 181 campagnes en ligne de 36 entreprises – dont Ford, Pfizer ou encore Nestlé et Kellogg’s – couvrant 3 millions de noms de domaines et 5,5 milliards d’impressions.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La « fraude publicitaire » pourrait coûter 6,3 milliards de dollars en 2015
Cruise
Véhicule autonome: General Motors dépose une plainte contre Ford
NSO (Pegasus) ou l’émergence d’une industrie privée de l’arme informatique
Lumibird
Défense: le spécialiste breton des technologies laser Lumibird rachète la part d’Areva dans Cilas
uber
Californie: après la « Proposition 22 », des chauffeurs Uber se sentent moins indépendants que jamais
En misant 1 milliard de dollars sur les influenceurs, Facebook peut-il être à nouveau cool?
DNVB : la mécanique de Cowboy pour rouler toujours plus vite