ActualitéChiffres ClesData Room

La « fraude publicitaire » pourrait coûter 6,3 milliards de dollars en 2015

LE CHIFFRE – Selon une étude réalisée par l’Association of National Advertisers et White Ops, une société new-yorkaise spécialisée dans la détection des fraudes, les robots qui servent à frauder pourraient coûter près de 6,3 milliards de dollars en 2015 aux annonceurs.

Ces « bots » sont des programmes et des logiciels informatiques pilotés à distance. Ceux-ci simulent une activité qui pourrait s’apparenter à un comportement humain de navigation sur Internet : visionner des publicités, regarder des vidéos, naviguer de sites en sites…

Toujours selon l’association, 23% des vidéos seraient ainsi visionnées par des robots, contre 11% pour les publicités display. L’étude a été réalisée en analysant 181 campagnes en ligne de 36 entreprises – dont Ford, Pfizer ou encore Nestlé et Kellogg’s – couvrant 3 millions de noms de domaines et 5,5 milliards d’impressions.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
La « fraude publicitaire » pourrait coûter 6,3 milliards de dollars en 2015
WeWork: SoftBank injecte 5 milliards de dollars et lance une OPA pour 3 milliards
La startup UntieNots lève 1,7 million d’euros pour sa solution de fidélisation client
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
La startup JobyPepper lève 1,5 million d’euros pour sa plateforme de missions à courte durée
Copy link