A la uneActualitéEuropeFinTech

La Banque de France ouvre un Lab pour attirer les start-up de la Blockchain

La Banque de France amorce une deuxième étape dans son approche de la blockchain. L'établissement central va ouvrir un laboratoire pour collaborer avec les start-up du secteur sur diverses expériementations, a annoncé François Villeroy de Galhau, le gouverneur dans un discours à Paris FinTech Forum publié récemment par l'institution et identifié par le site CryptoCoinNews. «La digitalisation du secteur financier peut accélérer ce processus positif: (…) la blockchain aide aussi à accélérer le développement de l'e-commerce et à moderniser les échanges physiques», a-t-il souligné. 

La Banque de France se penche sur le sujet blockchain depuis plus d'un an. En 2016, elle nouait un partenariat avec Le Labo Blockchain et Blockchain France, deux start-up spécialisées, pour étudier les nouvelles applications et les risques. Le développement d'un POC (Proof Of Concept) était également prévu. Dans une définition sur son «ABC de l'économie», la Banque de France décrit cette technologie comme permettant notamment de «s’affranchir des intermédiaires tels que les banques, notaires, cadastres». 

La création de ce Lab fait suite à l'ouverture d'une nouvelle division FinTech au sein de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) à l'été 2016. «La blockchain pourrait remettre en cause des modèles économiques, mais aussi des modèles de régulation. (…) Nous sommes pour une blockchain réglementée : on garde un modèle ouvert et il faut créer des noeuds d'accès», expliquait à FrenchWeb Franck Guiader, directeur FinTech, Innovation et Compétitivité à l'AMF.

Reste que, comment à l'AMF, la Banque de France compte plus réfléchir au cadre et aux applications, plutôt qu'au marché, laisse entendre Romain Rouphael, co-fondateur de Belem, une start-up spécialisée dans la blockchain, et qui serait néanmoins «heureux de collaborer à ce Lab». 

[tabs]

[tab title= « Romain Rouphael : co-fondateur de Belem »]

Romain Rouphael« On ne peut que saluer les efforts de la Banque de France avec la création d’un Lab et la nomination d’un Chief Digital Officer pour accompagner la filière FinTech et l’exploration de sujets aussi stratégiques que la cybersécurité, l’intelligence artificielle, le big data ou la blockchain. D’autant que ces efforts font suite à la création d’une division FinTech à l’AMF, à l’ACPR (pour les sujets bancaires et assurantiels), et à la création du plus grand consortium européen consacré à la Blockchain, l’initiative LabChain pilotée par la CDC qui réunit banques, compagnies d’assurances, et start-ups.

Mais à la différence de nos voisins anglais ou suisses, les régulateurs français ne sont pas favorables à la mise en place d’une “sandbox” réglementaire, sorte de bac à sable qui permettrait aux start-ups de tester et de lancer des produits innovants, pour de petits volumes, en s’affranchissant de procédures d’agrément souvent lourdes et coûteuses.

Le raisonnement de nos régulateurs est que nos start-up FinTech n’ont pas besoin d’un cadre réglementaire plus souple, mais d’un accompagnement plus poussé des régulateurs et d’investissements plus conséquents pour leur permettre d’obtenir ces agréments. Si l’on peut comprendre ce raisonnement, je pense cependant qu’il est plus facile d’attirer des investissements en ayant pu valider son produit en conditions réelles de marché, comme cela se passe également à Singapour qui se veut le hub asiatique des FinTech. Ainsi, en Europe, dans le domaine que nous connaissons le mieux, celui de la blockchain et des crypto-monnaies comme le Bitcoin, les start-up les plus prometteuses se tournent vers Londres ou le Canton de Zoug en Suisse, déjà surnommé la “crypto-vallée”.»

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi : Pour l’AMF, l’avenir est dans la blockchain réglementée

Au-delà de la «hype» sur la blockchain

Qu’est-ce que la blockchain?

Bitcoin, Ethereum…que pèse réellement le secteur de la blockchain?

 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This