ActualitéBusinessFinTechLes Experts

La blockchain Tezos issue de la recherche française décolle enfin

Par Nicolas Cantu, co-fondateur de Chain Accelerator

Tezos, un projet issu de la recherche française avec une portée internationale

Le programme Tezos a été imaginé en 2014 par le Français Arthur Breitman, accompagné de sa femme américaine Kathleen pour construire une blockchain sûre, évolutive et construite pour durer. La fondation Tezos s’est créée pour soutenir le projet et faire émerger des sociétés en charge de prolonger ces travaux. Ainsi en 2015, le cœur de Tezos est contribué par Nomadic Labs, société française basée à Paris.

Ils réunissent une équipe de chercheurs universitaires français et centres de recherche dont l’INRIA et l’ENS en collaboration quotidienne avec un vaste réseau de chercheurs chez OCaml Labs à Cambridge, OCamlPro et Tarides à Paris, Obsidian Systems et Cryptonomic à NYC, Dailambda à Kyoto et de nombreux développeurs individuels. Après 1 an en production, cette blockchain livre les promesses de son livre blanc.

5 ans de recherche et développements transformés cette année en premières mondiales et avantages clés

Cette année, Nomadic Labs publie la première évolution auto-amendée d’une blockchain. Les propositions d’évolutions de la blockchain Tezos contiennent le code induit, si la proposition est retenue à l’issue du vote “on-chain” alors la blockchain évolue automatiquement. Cette première mondiale est un gage de transparence dans la gouvernance et une alternative aux “hard forks” (branches concurrentes du même projet). Le vote permet de mesurer l’avis de la communauté et tester les propositions afin de retenir les meilleures selon des critères objectifs. Il s’agit de prendre des décisions technologiques sans la trop forte influence des personnalités qui centralisent les choix malgré eux, à l’image de Vitalik Buterin sur Ethereum ou parfois des oppositions destructrices de valeur, telles que certains hard forks de Bitcoin.

A noter que l’algorithme de preuve d’enjeu liquide qui régit les droits et délégations des votes permet de répartir le travail cryptographique, ces rôles diminuant la consommation énergétique tout en promettant des rétributions compétitives, autour de 8% pour les “bakers” qui produisent les blocs.

Nomadic Labs est aussi porteur de nombreux travaux sur la vérification formelle de smart contracts. La vérification formelle permet de vérifier de manière lisible et au plus bas niveau la logique d’exécution du code et ainsi d’éviter de nombreux bugs. Il s’agit aussi d’une première, taillé pour les industries critiques, ce niveau de vérification est indispensable pour la sécurisation des assets financiers. Ces avantages auraient permis d’éviter des pertes en millions d’euros sur les différents incidents dEthereum. A titre d’exemple, le cabinet PWC et la fondation Tezos travaillent étroitement pour fiabiliser les titrisations sur blockchain: STOs.

Tezos est développé dans le langage OCaml de l’INRIA, peu répandu hors des industries françaises et de quelques spécialistes de Quant / Hedge Fund, notamment Jane Street. Les principaux avantages d’OCaml sont son caractère fonctionnel, sa fiabilité en termes de lisibilité, mais surtout sa rapidité, c’est donc moins cher à exécuter ce qui se traduit par des frais de transaction très optimisés. C’est un facteur de différenciation clé.

Les applications en cours de développement placeront Tezos en tant que principal compétiteur d’Ethereum, d’ici la fin de l’année

Tezos a pris le pari inverse dEthereum en sécurisant un protocole extrêmement robuste, avant d’en faciliter l’adoption par les développeurs. D’ici la fin l’année, un nombre significatif de développeurs maîtriseront Tezos.

Des projets sont déjà en construction sur Tezos avec Viaz pour le prêt, Money Track pour l’argent dirigé, Tezsure pour l’assurance, Securitize et Elevated Returns pour attribuer 1 milliard de dollars de biens immobiliers.

Depuis quelques mois, les communautés sur multiplient pour faciliter l’accès aux développeurs avec des traducteurs depuis les langages plus courants tels que Python avec SmartPy, Rust, Go, Javascript… et exploitent déjà ces nouvelles opportunités à travers des stable coins, des actifs fongibles, l’Uniswap avec le projet Dexter, beaucoup de projets de titrisation, un standard comme l’ERC20, des fonctions avancées pour la confidentialité, une plus grande accessibilité pour la vérification formelle, Truffle qui va intégrer Tezos (les outils de développement de Truffle ont plus d’1 millions de téléchargements).

Il en résulte ce mois-ci de nouveaux projets impliquant les acteurs majeurs de la finance et une acceptation franche sur les principaux exchanges avec Coinbase Pro et e-torro. Le cours des crypto-monnaies est rarement à l’image de leur réelle valeur, néanmoins on peut souligner l’effet très favorable sur son cours durant ces derniers mois.

Ces avantages reposent sur des recherches spécifiques et une structuration particulière qui rencontre enfin l’adoption. L’accélération du nombre de projets sur Tezos promet un leader français au sommet des projets blockchain internationaux d’ici la fin de l’année.

Le contributeur:

Codeur et entrepreneur depuis l’age de 15 ans Nicolas Cantu a travaillé pour des missions complexes pour des grandes entreprises telles que L’Oréal, AXA, Ratp, SNCF, Géodis, RFF, Bouygues Telecom, CNES, FNAIM, EDF, Valeo, SEAT, VOLKSWAGEN. Il a crée des écoles d’ingénieurs en Afrique et est intervenu dans des dizaines de conferences sur la Blockchain. Nicolas est le co-fondateur de Chain Accelerator, le plus gros accelerateur de projets Blockchain en Europe, basé à Station F.

Tags

contributeur

Régulièrement, FrenchWeb ouvre ses colonnes à des experts pour partager leur expérience, et meilleures pratiques.Si vous souhaitez également partager votre savoir faire ou point de vue, contactez nous à redaction.frenchweb@decode.media Nous ne diffusons pas de tribunes produites à des objectifs de RP, ou de SEO.Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Un commentaire

  1. Bravo à toutes les équipes!
    Les atouts sont là et les industries répondent très favorablement, des bases idéales pour les startups dans le domaine.

La blockchain Tezos issue de la recherche française décolle enfin
ZenGo initie la troisième génération de crypto-wallet
Coinbase lance une carte de débit pour faciliter les dépenses en cryptomonnaies
Le bitcoin atteint 5 000 dollars, mais rien n’indique qu’il s’agit d’une véritable reprise
Comment Coinplus protège les cryptomonnaies sur des supports physiques