ActualitéStartup

La diversité mise à l’honneur lors des rencontres des Paris Business Angels

Hier soir, près de 300 personnes ont répondu présentes pour la troisième édition des rencontres des Paris Business Angels, qui se déroulait au sein de l’agence HSBC des Champs Elysées. « Un chiffre en nette évolution » s’est réjoui Tanguy de la Fouchardière, président de l’association, qui constate un intérêt grandissant pour l’association. En effet, les précédents opus avaient réuni respectivement 150 et 180 personnes.

L’association PBA a donc profité de ce rendez-vous annuel pour faire le point sur son activité. Cette soirée était par ailleurs l’occasion de présenter les 16 jeunes pousses qui ont bénéficié d’un 1er investissement auprès de PBA en 2011. Animée par Nathalie Croisé journaliste à BFM TV, cette rencontre accueillait également un invité de marque avec la présence de Marc Simoncini (fondateur de Meetic, Sensee, et du fonds Jaïna Capital)

En 2011, les membres de PBA ont ainsi investi plus de 4M € au sein de 30 sociétés. Par ailleurs, l’ensemble des capitaux levés par les startups en question ont représenté près de 15,5M €, en prenant en compte les co-investissements. L’association s’est également targuée d’être à l’origine de 1692 emplois créés ou maintenus dans les sociétés accompagnées.

Parmi les investissements réalisés en 2011, Marc Simoncini a souligné la surreprésentation de startups web. En effet, sur 16 jeunes pousses financées, 14 relèvent du milieu de l’internet.

Toutefois, malgré un point commun, la présentation de ces entreprises s’est avérée surprenante tant leurs spécialisations et domaines d’actions étaient diversifiés. Parmi nos coups de coeur, Carré de Boeuf, véritable boucher online, ou encore Lily List, qui propose une liste de mariage 100% web. On notera également la part importante accordée au développement durable et à l’environnement bio avec les sites ZegreenWeb et Bio à la Une. L’univers de la mode était également bien représenté avec des startups comme LookNbe, site communautaire dédié au shopping ou Le New Black, site BtoB s’adressant aux marques et détaillants. Dans un autre domaine le site marchand Ixtem moto, spécialisé dans la vente d’accessoires moto a également attiré l’attention du public. Enfin, innovante, la start-up Open Ways a fait mouche avec une démonstration vidéo montrant une nouvelle technologie mobile permettant d’ouvrir des portes sans trousseau de clefs.

Pour rappel, depuis sa création l’association des Paris Business Angel s’est focalisée sur les investissements early stage, situés entre 100 000 et 700 000 euros. Parmi les nombreuses startups présentées, toutes ont souligné le rôle majeur de la smart money. En effet, au-delà de la somme d’argent injectée, le suivi, les conseils ainsi que les contacts qu’apportent les membres de l’association apparaissent comme primordiaux.

Après une heure et demie de présentation, d’intervention et de remises de prix, la part belle a ensuite été faite au networking au cours d’un cocktail dinatoire.

Fondée en 2004, l’association Paris Business Angels regroupe aujourd’hui 151 investisseurs et a été récompensée à plusieurs reprises au niveau national et européen.  

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Très bonne initiative, c’est ce genre de rencontres qui favorisent le dynamisme dans le monde entrepreneurial. A plus petite échelle l’initiative étudiante du Mash Up est dans la même logique.

  2. Investir dans des PME innovantes devient accessibles. Les meilleures start-ups accompagnées par des entrepreneurs-investisseurs avertis. Bravo !
    Un réseau mature, une organisation impecable, une équipe opérationnelle de 1er plan. Elle a tout d’une grande, cette association.
    A l’honneur également Paris Angels Capital, la SIBA liée à PBA.

La diversité mise à l’honneur lors des rencontres des Paris Business Angels
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer