ActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fonds

La FinTech britannique GoCardless lève 22,5 millions de dollars pour étendre sa couverture internationale

Le montant

La FinTech britannique GoCardless, spécialisée dans la simplification et la dématérialisation des paiements récurrents par prélèvement automatique, a bouclé un tour de table de 22,5 millions de dollars. Accel Partners, Balderton Capital, Notion Capital et Passion Capital ont pris part à cette opération. Celle-ci porte à 47,3 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création.

Le marché

Fondée en 2011 par Hiroki Takeuchi, Matt Robinson et Tom Blomfield, GoCardless développe une solution qui permet aux entreprises d’accepter des paiement récurrents par prélèvement SEPA. Ce dispositif s’adresse aux entreprises qui facturent régulièrement leurs clients et dont le marché est potentiellement important du fait de l’essor des offres SaaS, qui permettent aux entreprises de s’abonner à un logiciel en ligne et ainsi s’éviter l’achat et l’installation de leur propre matériel informatique. «À mesure que de plus en plus d’entreprises deviennent internationales, elles font face à de nombreuses frustrations dans la gestion des paiements dans plusieurs territoires. Ce que nous avons conçu est une façon de compléter simplement les paiements récurrents dans leurs systèmes existants, à travers le monde, afin qu’ils puissent se concentrer sur les défis qui comptent vraiment», explique Hiroki Takeuchi, le CEO de l’entreprise britannique.

A ce jour, la FinTech basée à Londres affirme traiter plus de 4 milliards de dollars de transactions annuelles dans 30 000 entreprises. Parmi ses clients, la société compte notamment Zenchef, TripAdvisor ou encore The Guardian. En juin dernier, la FinTech s’est alliée au Français Sellsy, qui revendique plus de 15 000 utilisateurs sur sa plateforme.

Les objectifs 

Ce nouveau financement doit permettre à GoCardless d’étendre son champ d’action à l’international, notamment en Australie et au Danemark. Son service est déjà disponible dans plusieurs pays d’Europe, dont la Suède, l’Irlande ou encore les Pays-Bays.

REVOIR l’interview de Sébastien Cromback, Sales Manager chez GoCardless, réalisée par FrenchWeb :

GoCardless : les données clés

Fondateurs : Hiroki Takeuchi, Matt Robinson et Tom Blomfield
Création : 2011
Siège social : Londres
Activité : simplification et dématérialisation des paiements récurrents par prélèvement automatique
Financement : 22,5 millions de dollars en septembre 2017

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La FinTech britannique GoCardless lève 22,5 millions de dollars pour étendre sa couverture internationale
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link