Actualité

La French Tech: le festival démarre en juin

Un festival va agréger sous une même bannière des événements comme Futur en Seine à Paris ou le Web2Day à Nantes.

La FrenchTech, le label qui vise à dynamiser les métropoles françaises, va organiser son propre festival pour favoriser les rencontres entre entrepreneurs. Celui-ci sera étendu à plusieurs villes de France du 4 au 27 juin et comprendra un « grand festival du numérique » en Ile-de-France, des opérations de visites de start-ups sous forme de portes ouvertes pour familiariser le public avec le monde des jeunes pousses et des manifestations qui « rassembleront entrepreneurs, grand public et éventuellement politiques pour renforcer leur connaissance mutuelle et tisser des liens ».

Le programme complet sera bientôt disponible. On comptera notamment avec le Web2Day à Nantes, le Printemps Numérique de Compiègne ou même le Start Up Week end de Mulhouse et la Connected Conference de Paris. Si la plupart de ces initiatives existaient déjà – plusieurs start-ups organisaient des visites lors des Journées du Patrimoine par exemple – ce nouveau projet vise à rassembler sous une même bannière, celle de la FrenchTech lancée par Fleur Pellerin, l’ensemble de ces initiatives.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La French Tech: le festival démarre en juin
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas