ActualitéEuropeMarketing & Communication

La publicité native sur mobile est deux fois plus lue que la bannière

Les agences publicitaires font tout ce qu’il faut pour convaincre sur le native advertising, ce nouveau format publicitaire qui doit offrir aux annonceurs une alternative aux bannières classiques. A l’image de cette dernière étude, néanmoins révélatrice : les publicités natives, intégrées au flux éditorial que l’on appelle « in-feed« sur mobile et tablette, sont deux fois plus vues (52%) par l’oeil que celles en bannières, selon la plate-forme publicitaire Sharethrough qui a réalisé l’enquête avec Nielsen. L’étude a utilisé la technologie d’eye-tracking (EEG data).

Autre constat, les publicités natives sont lues, lorsqu’elles apparaissent avec un texte entier, tandis qu’une vignette image ne l’est pas. L’étude recommande ainsi aux annonceurs de veiller aux termes qu’ils choisissent dans l’optique qu’ils stimulent le subconscient du lecteur.

Capture d’écran 2015-03-16 à 16.33.06

Dans une étude précédente, Sharethrough affirmait que, sur ordinateur, les publicités native « in-feed » enregistraient 25% de vues de plus que celles des bannières. Dans cette étude, l’engagement du lecteur serait davantage généré. La perception est favorable pour 32% des lecteurs de la publicité native, contre 23% sur la bannière. Ils sont même 32% à se dire prêts à la partager avec leurs amis sur les réseaux sociaux, tandis que 19% (tout de même) partageraient une bannière. Plus surprenant, lorsque l’on compare la publicité avec le contenu éditorial du site, celle-ci attire autant l’attention, sur une durée similaire (1 seconde sur la publicité native, contre 1,2 pour le contenu éditorial).

LIRE AUSSI : 7 campagnes de native advertising plutôt réussies

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La publicité native sur mobile est deux fois plus lue que la bannière
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence