AcquisitionActualitéArts et Culture

La radio en ligne Pandora cherche à se faire racheter

Le service de radio en streaming Pandora chercherait à se vendre, rapporte le New York Times qui précise que des discussions ont été engagées. La société aurait même fait appel à la banque d'affaires Morgan Stanley afin de rencontrer de potentiels acheteurs. Cependant, les discussions n'en seraient qu'à un stade préliminaire et rien n'assure qu'un accord ne soit trouvé.

Fondée en 2000, Pandora Media revendique aujourd'hui plus de 81,1 millions d'auditeurs actifs à la fin du quatrième trimestre 2015, pour 21,1 milliards d'heures d'écoute sur l'ensemble de l'année 2015. La société, cotée sur le New York Stock Exchange, est aujourd'hui valorisée environ 2 milliards de dollars.

Déficitaire

L'an passé, l'entreprise a dégagé un chiffre d'affaires de 1,164 milliard de dollars en 2015, en hausse de 26% sur un an (GAAP), dont 933,3 millions proviennent de la publicité. L'entreprise reste cependant déficitaire puisqu'elle enregistre une perte de 169,6 millions de dollars sur l'exercice, contre un peu plus de 30 millions un an plus tôt.

Avec son modèle de radio en ligne, Pandora est cependant très concurrencé par les services à la demande comme Spotify, Deezer ou Apple Music qui fonctionnent sur des abonnements payants. La société a d'ailleurs récemment acquis pour 75 millions de dollars des actifs de Rdio, une start-up américaine de musique en streaming.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La radio en ligne Pandora cherche à se faire racheter
Pourquoi Facebook mise sur l’Europe pour construire le métaverse?
L’IAD Studio, nouveau moteur d’innovation du réseau immobilier IAD
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone