ActualitéData RoomEuropeLes levées de fonds

La start-up rennaise de marketing digital Digitaleo lève 4 millions d’euros pour s’étendre en Europe

LE MONTANT – 4 millions d’euros: soit la somme que vient de lever Digitaleo, start-up rennaise de marketing digital, auprès des fonds GoCapital et Isai et  de quelques business angels experts du retail et du marketing digital.

Isai est le fonds dirigé par Jean-David Chamboredon qui vient d’ailleurs de lancer un nouveau véhicule d’investissement doté pour l’instant de 55 millions d’euros.

LE BUSINESS – La plateforme commercialisée en Saas par Digitaleo permet de récupérer des données sur les clients en ligne, d’opérer des campagnes marketing et des enquêtes de satisfaction. La start-up fondée par Jocelyn Denis s’adresse aux distributeurs et aux commerçants. Elle revendique plus de 2 700 clients dont des grands comptes comme Leclerc, Renault, Veolia, le ministère de l’Education nationale…

LES OBJECTIFS – «Les fonds apportés financeront l’accélération de la croissance : conquête de parts de marché, internationalisation, et acquisitions ciblées pour étoffer le portefeuille produits. L’ambition est de proposer, à l’échelle européenne, la solution de marketing relationnel la plus complète, la plus accessible et la plus pertinente pour les points de vente», précise la société.

Pour s’étendre en Europe, Digitaleo a créé à Rennes un «hub» commercial multilingue. Elle vient par ailleurs de racheter Imaginative pour élargir son offre. Cette start-up édite myebox.fr, une plateforme de création de sites web pour les commerçants.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La start-up rennaise de marketing digital Digitaleo lève 4 millions d’euros pour s’étendre en Europe
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués