ActualitéData RoomEuropeLes levées de fonds

La start-up rennaise de marketing digital Digitaleo lève 4 millions d’euros pour s’étendre en Europe

LE MONTANT – 4 millions d’euros: soit la somme que vient de lever Digitaleo, start-up rennaise de marketing digital, auprès des fonds GoCapital et Isai et  de quelques business angels experts du retail et du marketing digital.

Isai est le fonds dirigé par Jean-David Chamboredon qui vient d’ailleurs de lancer un nouveau véhicule d’investissement doté pour l’instant de 55 millions d’euros.

LE BUSINESS – La plateforme commercialisée en Saas par Digitaleo permet de récupérer des données sur les clients en ligne, d’opérer des campagnes marketing et des enquêtes de satisfaction. La start-up fondée par Jocelyn Denis s’adresse aux distributeurs et aux commerçants. Elle revendique plus de 2 700 clients dont des grands comptes comme Leclerc, Renault, Veolia, le ministère de l’Education nationale…

LES OBJECTIFS – «Les fonds apportés financeront l’accélération de la croissance : conquête de parts de marché, internationalisation, et acquisitions ciblées pour étoffer le portefeuille produits. L’ambition est de proposer, à l’échelle européenne, la solution de marketing relationnel la plus complète, la plus accessible et la plus pertinente pour les points de vente», précise la société.

Pour s’étendre en Europe, Digitaleo a créé à Rennes un «hub» commercial multilingue. Elle vient par ailleurs de racheter Imaginative pour élargir son offre. Cette start-up édite myebox.fr, une plateforme de création de sites web pour les commerçants.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La start-up rennaise de marketing digital Digitaleo lève 4 millions d’euros pour s’étendre en Europe
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Malgré son éviction par Apple et Google, Fortnite génère toujours plus de revenus
[DECODE Brésil] La FinTech et l’e-commerce défient la pandémie en Amérique latine
Gate Watcher : « Chaque pays européen souhaite avoir son industrie de la cybersécurité »
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Copy link