ActualitéHealthcareStartup du jour

La start-up du jour : MyBiody Balance rend le monitoring de santé accessible à tous

La start-up parisienne MyBiody Balance commercialise des appareils de monitoring qui permettent une évaluation complète de la masse corporelle de l’utilisateur. Techniquement, on parle d’ « appareils d’impédancemétrie multifréquences », c’est-à-dire qui déterminent la composition exacte de la masse corporelle pour un établir un bilan de santé et détecter d’éventuelles carences. Elle fait partie des 18 start-ups sélectionnées pour représenter la France au CES de Las Vegas du 6 au 9 janvier 2015.

Dans le secteur économique des appareils de santé connectés, des acteurs comme l’Allemand Beurer ou le Français Babyliss commercialisent à destination du grand public des pèse-personnes connectés avec fonction impédancemètre.

Interview de François Trabelsi, co-fondateur de MyBiody Balance :

FrenchWeb : Comment avez-vous eu l’idée de créer MyBiody Balance ?

François Trabelsi, co-fondateur de Mybiody Balance
François Trabelsi, co-fondateur de MyBiody Balance

François Trabelsi : En 2005, je travaillais aux Etats-Unis; J’ai vu arriver les premiers objets connectés dans le domaine de la e-santé avec le quantified self. A cause du prix des soins, les Américains fonctionnent sur un modèle très préventif quand les Français sont dans le curatif. Lorsque je suis revenu en France en 2009 après la crise des subprimes, j’ai rencontré Alain Letourneur qui possédait une entreprise familiale de matériel médical. Ensemble, nous avons travaillé sur la partie software et développement pour créer des appareils connectés d’impédancemétrie multifréquences made in France. Il s’agit d’appareils de diagnostique et de prévention médicale qui analysent la composition du poids, et non de pèse-personnes sur lesquels on monte.

Qui sont vos clients ?

Nous vendons nos produits en BtoC et en BtoB, c’est-à-dire aux particuliers mais surtout aux professionnels des secteurs de la santé, de la diététique, du sport et de la remise en forme. Nous comptons dans nos futurs clients professionnels la Fédération Française de Football et la Fédération Française de Rugby. Nous collaborons avec des médecins qui font des études sur l’obésité morbide dans le cadre du dispositif Cardiauvergne, etc. L’appareil s’utilise en se calant contre la cheville. Il analyse et décompose le poids de la personne pour évaluer sa masse graisseuse, osseuse et musculaire, ainsi que les éventuelles rétentions d’eau. Il détermine si l’individu est dans la norme, en fonction de critères catégoriels comme l’âge, le sexe et la taille. Nos appareils fonctionnent en connexion wifi, bluetooth et satellite.

Quel est votre modèle économique ?

Nous commercialisons deux types d’appareils. Le modèle destiné au grand public coûte 249 euros, actuellement en promotion à 199 euros jusqu’au 30 novembre 2014 pour le lancement du produit. Il fonctionne grâce à une application associée – gratuite au téléchargement – disponible sous iOS et sous Android. Nous proposons aussi – en supplément – des programmes de régime et de remise en forme pour accompagner l’expérience utilisateur. Le modèle médical destiné aux professionnels coûte 1 600 euros. Il contient un certain nombre d’options supplémentaires pour détecter par exemple des cas de malnutrition, des problèmes rénaux, cardiaques ou encore une fonte pathologique de la masse musculaire.

Qui sont vos concurrents et comment vous différenciez-vous ?

Nous avons deux concurrents internationaux directs. Ils viennent d’Asie : l’un est japonais, l’autre est coréen. Nous avons l’avantage de travailler avec une technologie de pointe, enrichie par notre expérience de collaboration avec des professionnels français du secteur médical, sportif et nutritionnel. Cette expertise, nous nous en servons pour élaborer nos produits grand public.

Appareil grand public développé par Mybiody Balance
Appareil grand public développé par Mybiody Balance

Quelle est la première problématique que vous ayez rencontrée et comment y avez-vous fait face ?

Notre principal problème a été la connectivité. Dans le secteur professionnel, nous avons dû gérer la connectivité de nos appareils avec un parc d’ordinateurs de bureaux très varié et souvent ancien. Ensuite, nous avons dû négocier pas à pas avec Apple pour disposer d’une version iOS de notre application qui sort cette semaine.

Que faisiez-vous avant de créer cette start-up ?

Je suis un serial entrepreneur. J’ai commencé avec mon agence publicitaire à Paris, que j’ai vendue en 1996. J’ai travaillé ensuite pendant sept ans comme consultant dans le milieu des grandes entreprises, puis je suis parti travailler aux Etats-Unis. Je m’occupais de salons de photos d’art, ma passion. Je suis rentré en France en 2010 et je me suis lancé dans le développement de MyBiody Balance.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

J’ai reçu beaucoup de conseils dans ma vie d’entrepreneur, et je les ai volontiers écoutés. Je me souviens d’un proverbe : « L’expérience est une lanterne qu’on s’accroche dans le dos mais qui n’éclaire que le chemin parcouru. » Cela signifie que les conseils qui viennent de personnes plus expérimentées que vous sont utiles, mais ils ont aussi leurs limites. Un bon chef d’entreprise est aussi celui qui sait créer une rupture pour réinventer son business.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Comme personnalité d’entrepreneur, j’admire Vincent Bolloré qui représente très bien la France à l’international. Il a été beaucoup décrié, mais je trouve qu’on oublie un peu vite le bien économique que son activité apporte à notre pays. Pendant quatre ans, j’ai aussi fréquenté le milieu associatif dont AIDES et SOS Drogue. J’ai été frappé par le dévouement de certains bénévoles. J’admire les personnalités qui s’engagent pleinement pour leurs convictions.

Fondateurs : Alain Letourneur et François Trabelsi

Levée de fonds : la société espère lever 2 millions d’euros d’ici le premier semestre 2015

Date de création : Novembre 2013

Société implantée à : Paris

Effectif total : 12 personnes et 10 embauches prévues au premier semestre 2015

Présentation de l’appareil grand public MyBiody Balance :

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La start-up du jour : MyBiody Balance rend le monitoring de santé accessible à tous
[DECODE Market] Est-ce le bon moment d’entrer en Bourse pour Airbnb, Palantir et Asana?
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Copy link