ActualitéDistributionStartupStartup du jour

La start-up du jour: PopUp Immo, le site de location éphémère pour les professionnels

PopUp Immo est un site de pour la location d’espaces éphémères. Elle se positionne face à d’autres acteurs français dont Popup Storz, My Pop Up Store, My Pop Corner,
ou Popmyshop. Le 24 novembre dernier, la startup parisienne a reçu le Prix des Services aux entreprises lors de la deuxième édition de la Fête des Services, qui s’est déroulé au siège du Medef à Paris.

Interview de Mohamed Haouache, co-fondateur de PopUp Immo :

FrenchWeb : Comment avez-vous eu l’idée de créer PopUp Immo ?

Mohamed Haouache, co-fondateur de Pop-Up Immo
Mohamed Haouache, co-fondateur de Pop-Up Immo

Mohamed Haouache: Au départ, je faisais carrière à New-York dans la finance. Pour rendre service à un ami artiste new-yorkais, j’ai accepté de rechercher une boutique éphémère à louer à Paris. Je suis entré en relation avec un de mes collègues de l’époque, futur co-fondateur de PopUp Immo, Adrien Kerbrat, qui se trouvait alors à Paris. Nous avons découvert un marché peu structuré et opaque. C’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée de créer une offre qui répondrait à la demande de location de pop up stores.

Qui sont vos clients ?

Nous proposons nos services à une cible BtoB. Nos clients sont des professionnels qui travaillent dans l’univers du luxe comme la marque Daniel Hechter, les plateformes de e-commerce comme Price Minister ou Birchbox, des agences de presse, de RP ou de communication, ainsi que des entrepreneurs. Un tiers de nos clients vient de l’étranger.

Quel est votre modèle économique ?

Nous sommes des intermédiaires entre le propriétaire du bien à louer et les clients qui cherchent une boutique éphémère. Nous prélevons une commission de 15% par transaction. D’ici la fin de l’année 2015, nous envisageons de créer des offres d’abonnements pour nos clients réguliers, afin de valoriser notre catalogue de 300 locaux à louer, 380 d’ici début 2015.

Quelle zone géographique couvrez-vous ?

Pour l’instant nous sommes présents uniquement en région parisienne. D’ici la fin du premier trimestre 2015, nous comptons nous implanter dans six villes françaises : Lille, Montpellier, Marseille, Lyon, Cannes et Bordeaux. Nous pensons pouvoir proposer à la location éphémère 30 à 40 espaces dans chacune de ces villes. Nous pensons aussi à notre scalabilité internationale pour fin 2015, en nous implantant à Londres, Milan, Dubaï et peut-être New-York.

Qui sont vos concurrents et comment faites-vous la différence ?

De manière très générale, le site LeBonCoin propose une base de données très hétéroclite mais bien fournie pour les commerçants qui cherchent à louer un local. Nous avons aussi deux concurrents directs, les entreprises parisiennes My Pop Up Store et My Pop Corner. Nous nous différencions grâce à la qualité de nos listings et une offre plus abondante.

Que faisiez-vous avant de fonder PopUp Immo ?

Je suis diplômé de la faculté de droit de Montpellier et de l’école Supérieure de Commerce de Nice. Pendant neuf ans, j’ai travaillé à Wall Street, pour les salles de marché new-yorkaises. J’ai exercé l’activité de vendeur pour des hedge funds, puis de risk manager pour des fonds institutionnels américains. Je suis revenu en France en 2013.

Quelle a été la première problématique à laquelle vous avez dû faire face ?

A mon retour de New-York, j’ai eu une espèce de choc culturel. J’ai été frappé du négativisme ambiant parisien lorsque j’ai dit que je voulais monter mon entreprise. PopUp Immo n’a pas été incubée, en partie parce que je ne savais pas où m’adresser – la communication des incubateurs part un peu dans tous les sens en France – mais aussi parce que je me concentrais sur le développement de PopUp Immo. Démarcher les incubateurs est pratiquement un métier à part entière, et j’étais bien trop occupé.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné ?

Le meilleur conseil que j’ai reçu m’a été donné par un entrepreneur américain qui travaille également pour un hedge fund new-yorkais. Il m’a dit que le plus important était de ne pas perdre du temps à trop écouter les conseils des uns et des autres. L’entrepreneur doit créer lui-même sa chance. S’il croit en sa bonne étoile, sa persévérance paiera.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

J’admire Xavier Niel pour son anti-conformisme. C’est rare dans notre pays où l’écosystème entreprenarial reste en général assez conformiste.

[tabs]
[tab title= »Les données clés »]
Fondateurs : Adrien Kerbrat, Hachim Fadili et Mohamed Haouache

Date de création : 23 juillet 2013

Société basée à : Paris

Investissement : Négociations en cours pour lever 500 000 euros d’ici avril 2015

Effectif total : 7  personnes, 4 embauches prévues au premier trimestre 2015

[/tab]
[/tabs]

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb. Pour contacter la rédaction, cliquez ici. Présentez votre application mobile avec la Bon App' du jour. Faites-vous connaître en devenant "la start-up de la semaine". Ajoutez un événement à notre agenda : cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This