A la uneActualitéInvestissementsLes levées de fondsStartup

La start-up espagnole Ticketea lève 3 millions d’euros

La start-up Ticketea, spécialiste de la billetterie en ligne, vient de boucler un second tour de financement de 4 millions de dollars, soit un peu plus de 3 millions d’euros.

Le tour de table a notamment été réalisé auprès du nouveau fonds Seaya Ventures et doit permettre à la jeune pousse de renforcer son positionnement en Espagne mais également de s’attaquer aux pays emergents et notamment l’Amérique Latine.

Ticketea avait précédemment réalisé une première levée de fonds de 250 000 dollars (193 000 euros), puis un premier tour de table de 1,25 million de dollars (960 000 euros) fin 2010. Cette dernière opération porte le montant total des fonds levés à 5,5 millions de dollars (4,25 millions d’euros).

Positionnée sur le même marché que des startups comme Amiando, Weezevent ou encore Eventbrite et Ticketmaster, Ticketea affirme avoir écoulé près de 1,5 million de tickets et avoir géré plus de 31 000 événements, depuis le lancement officiel de sa plateforme en 2010.

Pour tirer son épingle du jeu, la start-up met notamment l’accent sur les différentes fonctionnalités sociales et marketing qui permettent aux organisateurs de promouvoir au mieux leurs événements.

Ticketea se dit rentable et affirme avoir enregistré une croissance de 120% de son chiffre d’affaires en 2012.

La jeune pousse compte désormais renforcer son développement sur le mobile.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La start-up espagnole Ticketea lève 3 millions d’euros
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch
Pourquoi LGO, la plateforme crypto de Frédéric Montagnon, fusionne avec Voyager
[DECODE Quantum] A la rencontre de Iordanis Kerenidis, Directeur de la R&D de Qc-Ware