AcquisitionActualitéInvestissements

L’opérateur Neo Telecoms entre au capital de HITS Datacenter

L’opérateur Neo telecoms a annoncé, lundi 27 mai, avoir réalisé une prise de participation de 35% au sein du capital de l’opérateur régional HITS Datacenter, situé à Nantes.

Le montant et les termes de l’opération n’ont pas été divulgués, mais celle-ci s’inscrit directement dans la stratégie de développement régional entreprise par Neo Telecoms.

Cité par l’AFP, le directeur général Florian du Boys a indiqué : « Dans le cadre de notre stratégie de développement en région, qui consiste à détenir le premier réseau de datacenters de proximité, la prise de participation au sein de l’opérateur HITS Datacenter nous permet de poursuivre notre maillage du territoire français en s’appuyant sur un leader régional »

De son côté, Fabien Richard, directeur général associé de Hits Datacenter, précise que cette opération devrait permettre d’accélérer le développement de la société et de mettre rapidement en place une synergie commerciale et technique avec le groupe Neo.

Les deux entités comptent ainsi ouvrir fin 2013 un nouveau datacenter à la Roche sur Yon.

Neo Telecoms dispose aujourd’hui d’un réseau international présent dans plus de 13 pays avec 60 points de présence.

Neo Telecoms revendique un chiffre d’affaires 2012 de 26,8 millions d’euros, soit une hausse de 17% sur un an. La société table sur un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros à l’horizon 2015.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
L’opérateur Neo Telecoms entre au capital de HITS Datacenter
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link