ActualitéAmérique du nordBusinessEuropeFrenchTechTech

La start-up jurassienne Hiptest rachetée par l’américain SmartBear

Hiptest, solution de tests logiciels en temps réel dans le cloud, tombe dans le giron américain. La start-up, basée à Besançon – mais qui avait déjà un pied outre-Atlantique avec un bureau à San Francisco – vient d’être rachetée par l’éditeur software américain SmartBear, spécialisé dans les outils de développement.

Hiptest développe une plateforme SaaS de tests en temps réel, adaptée aux besoins des équipes Agile et DevOps, leur permettant de collaborer sur une idée, de tester du code en continu, et de produire de la documentation. La solution est actuellement utilisée par plus de 25 000 personnes dans 140 pays.

Hiptest a été créée en décembre 2014 par Laurent Py, Séverine Darlot, Joan Racenet, Vincent Prêtre et Christophe Bliard. En mars 2016, la start-up avait levé 500 000 euros auprès du fonds Cap Innov’Est.

Tous les employés de Hiptest, y compris ses co-fondateurs, ont rejoint SmartBear pour continuer à développer le produit et l’activité Hiptest. Dans le communiqué de presse annonçant l’opération, dont les termes ne sont pas précisés, SmartBear indique vouloir continuer à développer Hiptest à Besançon, ainsi que son intention de développer ses activités en France.

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode MediaPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La start-up jurassienne Hiptest rachetée par l’américain SmartBear
Cybersécurité: Londres appelle à une coalition internationale face à la menace d’acteurs étatiques
EdTech: Engageli lève 33 millions de dollars auprès de Maveron et Educapital
Amazon gagne en justice contre l’UE au sujet de ses rabais fiscaux au Luxembourg
Vinted lève 250 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Tesla chute en Bourse, souffrant de chiffres de ventes décevants en Chine
E-santé: Aga Care lève des fonds pour développer son coach virtuel de bien-être