ActualitéMarketing & CommunicationServicesTech

La startup du jour : ccGenie transforme vos e-mails échangés en un projet organisé

[startupjour0]

 Il suffit de transférer ses e-mails vers une adresse dédiée pour organiser un projet

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir ccGenie, une startup parisienne proposant un outil de collaboration en ligne qui transforme un monceau d’e-mails en un projet organisé.

Il analyse et organise le contenu des e-mails échangés dans le cadre d’un projet. Il suffit d’envoyer ou de transférer un e-mail au « génie » pour que celui-ci en extraie les conversations, les documents, les liens et les contacts, qui sont alors automatiquement classés et indexés au sein d’un espace collaboratif en ligne dédié au projet.

Plus de détails avec Nitsan Seniak, le cofondateur.

 

FW : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

ccgenie-team

Nitsan Seniak : Nous avions rencontré, dans nos expériences passées, plusieurs sociétés ayant investi dans un outil collaboratif censé remplacer les boîtes mail. Mais aucun n’y est parvenu. Le personnel continuait à utiliser le courriel comme moyen de communication de base et l’outil était peu à peu abandonné.

L’e-mail est extrêmement commode et ancré dans les habitudes. Il véhicule une quantité énorme d’informations utiles. Un outil auquel il faut se connecter pour mettre des informations à jour ou discuter est vite perçu comme une surcharge. Les utilisateurs se disent : « je n’ai pas le temps de faire le travail deux fois. » Ils retournent donc à leurs mails. Nous nous sommes donc dit que plutôt de rechercher à combattre l’e-mail, il fallait construire de la valeur avec.

FW : A quel besoin apportez-vous une réponse ?

L’e-mail est un bon outil de communication point-à point, mais il atteint ses limites lorsqu’on l’utilise dans le cadre d’un projet dont les membres doivent rester coordonnés. L’information sur le projet s’éparpille dans les différentes boîtes. Il manque un moyen de voir et d’agir globalement : quelle est l’information la plus à jour ? Qui sait quoi ? Qui fait quoi ?

C’est le « pain point » que les outils de collaboration cherchent à adresser, et la plupart le font en tentant de se substituer à l’e-mail. Avec ccGenie, nous apportons une solution pragmatique, en transformant un flot de mails en un projet organisé.

FW : Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Pour l’instant l’accès est gratuit, et le restera pour nos utilisateurs actuels. Nous prévoyons de mettre en place un modèle freemium où l’utilisateur souscrira à un abonnement payant pour accéder à des fonctionnalités premium et lever des limitations sur le dimensionnement des projets.

Notre premier marché est celui des freelancers et des PME. Le modèle freemium leur est bien adapté. Mais le problème de l’e-mail étant très criant dans les grandes entreprises, nous nous positionnerons également ce marché, avec un modèle de licenses d’entreprise plus classique.

FW : Qui sont vos compétiteurs ?

Nos compétiteurs sont les outils de collaboration et de gestion de projet en général. Parmi les plus connus on peut citer SharePoint, Basecamp et Azendoo. Certains d’entre eux offrent des connections avec l’e-mail sous une forme ou une autre, mais aucun n’est conçu dès ses fondations comme une extension du workflow du mail. Pour l’instant ccGenie est unique dans cette approche.

ccgenie2

FW : Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

La première difficulté a été de définir une architecture technique intégrant au sein d’une même plateforme le workflow du mail et celui d’un outil collaboratif social, et de développer les modèles de données et les algorithmes capables de traiter intelligemment le contenus des courriels. Nous travaillons en permanence à les améliorer.

De par notre parcours, nous, fondateurs de ccGenie, avons une forte culture R&D, et avions anticipé ces problématiques techniques. Nous n’avions cependant pas de culture marketing web et avons réalisé à quel point il est difficile de de se faire connaître dans un environnement aussi compétitif. Nous nous formons donc sur le tas, nous faisons aider et apprenons à faire avec les moyens du bord. Des progrès restent à faire mais ccGenie a une « accroche produit » qui parle aux gens, et ça aide beaucoup.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Notre produit est conçu et positionné comme un prolongement du mail, pas comme un « mail killer ». Unique et pragmatique, il répond à un vrai besoin que le public comprend et apprécie.

FW : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« Do things that don’t scale » (« Faites des choses qui ne sont pas à l’échelle », ndlr). C’est le titre du blog de Paul Graham, fondateur de Y Combinator. J’en recommande la lecture, surtout à des fondateurs qui viennent d’un milieu corporate.

FW : Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Nelson Mandela, pour son courage et son incroyable leadership positif.

Fondateurs : Nitsan Seniak, Antoine Melki, Eric Brisson

Investisseurs : Investisseurs privés (business angels)

Date de création : novembre 2012

Nombre de salariés : 3

Chiffres d’affaires : 0

Société basée à : Paris et San-Francisco

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

[startupjour1]

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. Très bonne idée que celle-ci : ne pas positionner ccGenie comme mail killer ;o) Mais sacré challenge pour votre idée pour la faire pénétrer dans des organisations très rétives au changement. Ai je bien compris : ccGenie sait stocker toutes les PJ de mail (lié à l’extension) dans un répertoire désigné (DropBox GG Drive ou répertoire serveur ..) ? A suivre …

  2. Sylvain Tourriere En effet, ccGenie stocke les pièces jointes d’un mail dans un répertoire serveur. Mais il sait aussi extraire des mails les liens vers des documents DropBox ou Google Drive, et les référencer dans l’espace collaboratif. On retrouve ainsi rassemblés tous les documents relatifs à un projet, quel que soit l’endroit où ces documents sont stockés. On peut ensuite les tagger, ajouter des notes, etc.

La startup du jour : ccGenie transforme vos e-mails échangés en un projet organisé
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link