ActualitéRetail & eCommerceServicesStartup du jour

La startup du jour : Gagglon, réseau social de « deals » où les acheteurs choisissent les produits

[startupjour0]

Les utilisateurs s’unissent pour choisir les prix des produits qu’ils souhaitent acheter

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Gagglon, un réseau social qui propose à ses membres de se regrouper pour acheter. Un site de « bons plans » qui se différencie de Groupon puisque ce sont les utilisateurs qui s’unissent pour choisir les produits dont ils souhaitent voir les prix baisser.

Plus de détails avec Levi Samama, co-fondateur.

 

Levi Samama 1

FW : Comment avez-vous eu l’idée de votre société?

Levi Samama : Très simplement, nous avons une société dans le domaine du marketing en ligne et référencement (B2B) et nous voyons des milliers de e-commerçants dépensants des sommes faramineuses pour êtres en première page des résultats sur Google  ou pour vendre. Or, sur Google, il n’y a que 20 places en première page, dont seulement 10 à 15 vendeurs. Autant dire que les enchères pour être en première page sont très chers. Celui qui paye, au final, c’est « le consommateur », qui se voit payer ses chaussures en ligne 30% plus cher pour payer les frais marketing du vendeur.

D’un autre coté, nous avons les dealers comme Showroom privé, Groupon ou encore Vente-Privée qui font de la vente en masse à moins 50% , mais qui prennent aussi au passage 50% du montant de la vente. Autant dire que le vendeur ne gagne rien et l’acheteur aurait pu encore économiser presque 50% sur le prix qu’il a payé – si il avait acheté directement chez le vendeur…

Nous avons donc pensé qu’il était impératif de monter une plateforme peer to peer, dans laquelle les consommateurs se regroupent pour que les vendeurs n’aient plus qu’à leur proposer leur « ventes privées » ou « deals » en direct.

FW :  A quel besoin apportez-vous une réponse?

Notre volonté est de s’attaquer à la hausse des prix incessante et au manque de pouvoir d’achat des consommateurs, en réinventant leur manière d’acheter sur le net. Ils peuvent ainsi se regrouper autour d’un même produit/service pour faire baiser son prix et obtenir le meilleur tarif

Les groupes d’acheteurs Gagglon permettent également aux vendeurs de connaitre la demande (potentiel des ventes) en amont, et de proposer ainsi des deals en fonction du nombre d’acheteurs, avec un prix conséquent. Si un vendeur sait qu’il a à faire à 100 000 personnes, il saura qu’il ne peut pas se moquer d’eux avec un soi-disant « Deal »…

FW : Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent?

Pour l’instant nous ne cherchons pas à « gagner de l’argent ». Notre business-model n’est pas un cash machine. Au contraire, nous préfèrons permettre aux consommateurs de bénéficier des marges qu’on aurait pu se « mettre dans la poche ». Toutefois, nous encaissons des frais technique (ou frais de gestion) de 3,5 jusqu’à 7,5% des ventes selon les produits vendus, afin de permettre à la plateforme de fonctionner.

FW :  Qui sont vos compétiteurs?

Nous sommes des précurseurs sur ce marché. Les seuls qui ont osé s’attaquer a ce marché sont l’UFC Que Choisir ces dernières semaines pour faire baisser le prix du gaz

gagglon2

FW :  A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur?

Groupon, Vente Privée, Facebook ou eBay.

FW :  Quelle a été  l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Garder un site simple d’utilisation, malgré ses nombreuses fonctionnalités. Nous y avons fait face avec du temps, de la patience, une remise en question régulière, des tests utilisateurs et des brainstormings interminables…

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Notre business model en peer to peer où tout le monde est gagnant. En effet, nous donnons la parole aux consommateurs qui indiquent les produits sur lesquels ils souhaitent obtenir les meilleures offres, selon leurs envies. Ils ne dépendent plus uniquement du bon vouloir des vendeurs.

De leur coté, les vendeurs n’ont plus besoin de dépenser des sommes énormes en marketing puisqu’ils connaissent les intentions d’achats des consommateurs. Ils peuvent aussi commander de plus gros stock et donc vendre encore moins cher. Cela se répercute sur les prix et c’est les consommateurs qui en profitent en faisant de grandes économies.

FW : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

On m’a conseillé de travailler avec mon associé principal, David Azoura, qui m’a porté, conseillé et aiguillé avec beaucoup de patience tout au long du développement de Gagglon. Merci à son beau père…

Fondateurs: Levi Samama, David Azoura, Matti Cohen

Investisseurs : amis pour l’instant

Date de création: 2013

Nombre de salariés: 6

Chiffres d’affaires : N.C. Le mois de Novembre a déjà enregistré plusieurs centaines de ventes sur Gagglon.

Société basée à : Dublin – Irlande

[startupjour1]

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

6 commentaires

  1. A la fin des années 90, il avait Clust qui avait un peu ce principe.. mais qui échoué..

  2. Stephane Boisson Pour plusieurs raisons : mauvaise mise en œuvre, marché trop marginal à l’époque, pouvoir d’achat différent… Tout un tas de choses et de status sociaux ont changé depuis, et le marché est probablement mur pour une solution de ce type. C’est même probablement la meilleure chose à faire pour l’amélioration de la vie quotidienne de la classe moyenne, en rehaussant son pouvoir d’achat de manière significative.

  3. Merci à la rédaction de Frenchweb de mettre des liens vers les sites cités, bien souvent ils manquent.

  4. @chris  et pour ceux intéressé à en savoir plus à la source 
    /www.gagglon.com/aide.php
    je me suis inscrit, c’est convivial, et ca commence à bouger.
    Merci Olivier pour l’info

La startup du jour : Gagglon, réseau social de « deals » où les acheteurs choisissent les produits
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link