ActualitéMarketing & CommunicationStartup du jour

La startup du jour : Kicoz facilite la communication interne des entreprises

[startupjour0]

Cette solution se présente comme une alternative aux e-mails, aux newsletters ou aux intranets internes des entreprises

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Kicoz, une startup lyonnaise qui offre une solution permettant de produire très vite une communication interne multimédia et même interactive en quelques clics, sans webmaster ou graphiste. La diffusion est instantanée vers tous les ordinateurs, smartphones, et tablettes des collaborateurs de l’entreprise.

Plus de détails avec Didier Langouet, fondateur.

FW : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

Didier Langouet : La première idée sur le sujet date de 1997. Un film de Luc Besson, Le cinquième élément, en est à l’origine. Ce film montrait qu’un jour nous consulterions les informations que l’on souhaite directement sur un écran positionné sur son bras. C’est seulement dix ans plus tard que commence le développement de Kicoz. Date à laquelle, je comprends que les écrans personnels (ordinateurs, smartphones, tablettes) seront omniprésents et que ce n’est plus nous qui iront vers l’information, mais l’information qui viendra vers nous en fonction de nos centres d’intérêts et de nos groupes d’appartenance.

Kicoz est la version BtoB de cette vision dédiée à la communication interne des organisations. Chaque collaborateur doit pouvoir recevoir, et consulter l’information dont il a besoin pour être informé, motivé, fédéré et finalement performer. Cette communication est de nos jours forcément multimédia et interactive pour être efficace.

FW :  A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Kicoz se positionne sur la problématique de la communication interne. Toute entreprise a besoin de communiquer régulièrement vers ses collaborateurs : changements organisationnels, lancement de produits, signature de nouveaux clients, évolution du chiffre d’affaires, infos RH, comité d’entreprise, etc. Au-delà d’un rôle purement informatif, une communication interne efficace apporte une valeur ajoutée à la gestion des ressources humaines. Elle permet de fédérer autour d’un projet, valoriser les compétences, renforcer le sentiment d’appartenance, stimuler l’efficacité et la créativité des salariés, améliorer le climat général et les performances de l’entreprise. A partir d’une certaine taille d’entreprise, la communication informelle ne suffit plus et des outils sont nécessaires. Les outils utilisés classiquement sont soit peu efficaces, soit coûteux (voire les deux) :

  • les e-mails et newsletters se perdent dans des boîtes mails déjà surchargées ;
  • les intranets ne permettent pas de mettre en valeur les informations qui le méritent et ne sont
  • pas toujours consultés régulièrement ;
  • les outils collaboratifs de type Réseaux Sociaux d’Entreprise ne répondent pas aux besoins de communication “top-down” ;
  • les autres outils sont coûteux et lents à déployer : journaux d’entreprises, vidéos internes.

FW : Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent?

Kicoz est proposé sous forme d’abonnement annuel. Le prix est principalement déterminé par le nombre de spectateurs vers lesquels le client souhaite communiquer. Les autres critères sont là pour border l’utilisation de manière à maîtriser les coûts de fonctionnement et de support.

kicoz3FW :  Qui sont vos compétiteurs?

Nous avons identifié un compétiteur anglo-saxon direct qui n’est présent que sur les marches anglophones. Mais l’identification de cette société nous a permis de comprendre que le marché existait bel et bien et qu’il était très important. Nous estimons que notre premier compétiteur indirect est la force des habitudes. Aujourd’hui le mail, l’intranet ou les newsletters sont souvent utilisés pour faire de la communication interne alors qu’ils n’ont pas été conçus à l’origine pour cela. Kicoz a été créé pour ce besoin spécifique.

FW :  A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur?

Nos clients pensent souvent à un réseau social d’entreprise ou à un intranet.  Nous comprenons cette « parenté » mais précisons que nous produisons du contenu beaucoup plus vite, que la diffusion est poussée vers les collaborateurs qui sont notifiés des changements. Les contenus de Kicoz sont d’abord visuels donc plus impactant. Nous permettons également d’obtenir une meilleure utilisation des contenus déjà présents dans l’organisation.

FW : Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Notre première problématique a été de financer notre R&D. De ce point de vue les participations de WinSoft et de la BPI (Oséo) ont été cruciales.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Notre atout principal est la combinaison unique de trois caractéristiques :

  1. une création simple et rapide d’une communication visuelle interactive sans graphiste et sans webmaster ;
  2. une diffusion instantanée de l’information au bon moment aux bonnes personnes ;
  3. des diffusions multi-écrans (ordinateurs, smartphones, tablettes, écrans d’affichage dynamique).

FW : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

« Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure ». Prononcé par Steve Jobs lors de son discours à Stanford en 2005.

Fondateur : Didier Langouet

Investisseurs : Winsoft

Date de création : juin 2006

Nombre de salariés : 6

Chiffres d’affaires : 350

Société basée à : Lyon

[startupjour1]

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La startup du jour : Kicoz facilite la communication interne des entreprises
Health Tech : Hoppen acquiert Cineolia pour poursuivre la digitalisation des établissements de santé
Pourquoi la 5G enflamme tant les débats?
Beyoncé, nouvelle source d’inspiration pour les communicants?
Covid-19: des grandes écoles tentent le campus virtuel
Apple: les éditeurs de presse dénoncent une commission « excessive » sur l’App Store
Après Google et Microsoft, Amazon lance son service de jeux vidéo à la demande