ActualitéArts et CultureServicesStartup du jour

La startup du jour : Whisperies, site collaboratif d’histoires numériques pour enfants

[startupjour0]

La startup regroupe les auteurs, illustrateurs et passionnés d’histoires pour enfants

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Whisperies, une startup basée à Vichy qui regroupe les auteurs, illustrateurs et passionnés d’histoires pour petits et grands enfants.

Plus de détails avec Adeline Fradet, co-fondatrice.

 

FW : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

Adeline Fradet : Nous sommes quatre. Quatre jeunes parents “connectés” d’enfants en bas âges et donc gros consommateurs d’applications et d’histoires numériques pour enfants. Nous avions un autre point commun : assez de la 523ème version du Petit Chaperon Rouge sur tablette. Nous avons fait plusieurs constats et des questions se sont posées : notre réponse, c’est Whisperies.

Nous nous sommes aperçus que des personnes de notre entourage avaient des talents jusqu’ici insoupçonnés pour l’illustration et l’écriture. Une institutrice, un informaticien… de tout horizon, des personnes qui partagent une passion commune pour l’écriture et le dessin. Sans jamais oser penser pouvoir partager leurs créations, chacun travaille dans son coin, isolé. Une question : pourquoi ne publient-ils pas ?

Ensuite en discutant avec des amis graphistes, nombre d’entre eux avaient une passion pour l’illustration et des compétences plus qu’avérées dans ce domaine. Mais avec un secteur de l’édition classique sur-sollicité, difficile de se faire éditer ! A nos yeux que de talents inexploités. Enfin, le coup de grâce quand ma fille de 3 ans me réclame sur l’iPad, l’histoire du Monstre qui n’était qu’une petite souris, histoire que son père lui avait inventé la veille au moment d’aller se coucher. Pour nous, il y avait vraiment quelque chose à faire, l’idée d’un site pour créer des histoires numériques était né.

FW : A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Nous donnons les moyens techniques (via notre concepteur d’histoires), sociaux (mise en relation) et commerciaux (avec le catalogue d’histoires) aux auteurs et illustrateurs de publier leurs histoires numériques. Quant aux lecteurs, ils pourront accéder à une bibliothèque nomade de titres originaux, le tout dans un esprit gaming.

FW : Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Lorsqu’une histoire intègre le catalogue Whisperies, les premiers téléchargements sont gratuits. Ensuite, plus l’histoire est téléchargée, plus elle grimpe dans notre échelle de prix, le “Story Leveling”. Nous gagnons de l’argent sur les ventes d’histoires et reversons une commission aux contributeurs de l’histoire.

whisperies2
FW : Qui sont vos compétiteurs ?

A l’heure actuelle, notre concurrence est bien visible. Il s’agit des applications et des histoires numériques qui sont déjà dans les Stores. Dans un marché de l’édition en pleine mutation, il y a forcement des idées qui fleurissent un peu partout. Orientées plus ou moins sur le livre-jeu, l’immersion dans l’histoire ou l’apprentissage de la lecture, chacun teste sa vision de ce que seront les histoires numériques.

FW : A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Pour l’instant, la version bêta est ouverte seulement depuis une semaine. Nous n’avons donc pas trop eu à faire à de comparaisons. Par contre, nous avons eu droit à notre concept revisité “c’est un mélange entre My Major Company, les albums photos sur internet et les réseaux sociaux”. Pas vraiment, mais je nous souhaite le même succès.

FW : Quelle a été  l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Nous sommes quatre à travailler sur le projet avec des profils différents : un marketeur, un développeur, un chef de projet web, un graphiste avec chacun une vision assez précise de Whisperies. Nous sommes tous les quatre très investis sur le projet et nous mettre d’accord sur les orientations à prendre n’a pas toujours été simple. Surtout lorsque le marketeur donne des conseils au développeur, le développer au graphiste, le graphiste au chef de projet web et le chef de projet web au marketeur, le tout ponctué de “y a qu’à…”, “faut qu’on…”

Du coup, on a remis tout le projet à plat pour que chacun se recentre sur ses compétences en gardant à l’esprit que Whisperies n’est pas pour nous mais pour nos utilisateurs. Nous sommes à leur écoute, tout particulièrement en cette période de Beta-test pour faire évoluer l’outil dans leur sens.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Nos atouts :

  • un outil de conception d’histoires numériques intuitif et totalement online, sans téléchargement. Pas besoin d’être un as de l’informatique pour ajouter des images, des textes, des sons et même créer ses propres animations. L’ergonomie web est au centre de notre réflexion ;
  • une identité forte : au delà du service et de l’outil de conception, Whisperies a un caractère, une identité et propose un univers chaleureux et convivial construit à travers son design, son ton, sa mascotte et son blog.

 

FW : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

“Chouchoutez vos utilisateurs”, un conseil de Benjamin Hardy, président de Kawet.

FW : Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Tous les serial entrepreneurs en général pour leur courage et leurs convictions.

Fondateurs : Grégory Babonaux et Vincent Bouyssou, David Cadusseau, Adeline Fradet

Investisseurs: idem

Date de création: Novembre 2013

Société basée à : Vichy (Auvergne)

[startupjour1]

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

3 commentaires

  1. J’adore cette idée! Longue vie à Whisperies et aux multitudes d’histoires dans leur coin qui vont enfin pouvoir sortir de leur bulle!
    Bravo, 
    Sophie B.

  2. SophieBrien Merci Sophie, c’est en effet notre ambition également :)

La startup du jour : Whisperies, site collaboratif d’histoires numériques pour enfants
La startup franco-américaine Fieldwire, spécialiste de la gestion de chantier, lève 33,5 millions de dollars
Groupe ADP, Sephora, A.D Environnement : focus sur les offres d’emploi du jour
La Nouvelle-Calédonie, seule terre d’Outre-mer lauréate des « Territoires d’innovation »
WeWork va « probablement repousser » son introduction en Bourse à octobre
Rendre les drones plus sûrs, un impératif pour toute l’industrie
[DECODE] Quand l’Institut Montaigne sert la communication de Deliveroo et Uber…
Copy link